Accéder au contenu principal

Mesures anti-Covid : à Prague, des manifestations émaillées de violences

Des manifestants protestent contre les mesures de restriction face à l'épidémie de coronavirus, sur la Place de la Vieille-Ville, à Prague, en République tchèque, le 18 octobre 2020.
Des manifestants protestent contre les mesures de restriction face à l'épidémie de coronavirus, sur la Place de la Vieille-Ville, à Prague, en République tchèque, le 18 octobre 2020. © David W Cerny, Reuters
4 mn

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés, dimanche, à Prague, en République tchèque, pour protester contre de nouvelles mesures de restrictions dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Un face-à face musclé a eu lieu entre des manifestants et la police, faisant plusieurs blessés. 

Publicité

Les nouvelles mesures pour lutter contre le coronavirus ne font pas l'unanimité en République tchèque. Dimanche 18 octobre, la police a fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau face à une violente manifestation à Prague contre les mesures prises par le gouvernement pour contrer la pandémie.

Plusieurs milliers de manifestants, dont des supporteurs de football, se sont rassemblés à Prague pour demander la démission du ministre de la Santé, Roman Prymula, maître d'œuvre des mesures de restriction.

La manifestation a pris un tour violent lorsque les policiers ont commencé à disperser la foule, le nombre de participants étant très largement supérieur à celui autorisé pour les rassemblements.

Des "supporters radicaux" parmi les manifestants 

"Les participants ont attaqué la police sans aucune raison", a déclaré à la presse le chef de la police de Prague Tomas Lerch, tandis qu'un autre responsable de la police a mis en cause des "supporteurs radicaux".

"Nous avons utilisé des canons à eau, des gaz lacrymogènes et des pétards", a indiqué Tomas Lerch, précisant qu'une vingtaine de policiers avaient été blessés.

Les services d'urgence ont indiqué dans un tweet avoir soigné neuf personnes et admis à l'hôpital quatre blessés.

Avant le rassemblement, la police a arrêté cinquante personnes et saisi des feux d'artifice, des bâtons télescopiques, des coups de poing et des armes à feu.

Nouveau record de contaminations au Covid-19

Vendredi, le pays a enregistré un nombre record de 11 105 nouveaux cas en une journée. Dimanche, le bilan s'élevait à un total de 170 000 cas et plus de 1 400 décès. 

Le rassemblement a été organisé par l'association HON, mais les supporteurs de football ont représenté une partie importante de la foule.

Le ministre de la Santé "n'admet aucune opposition. Comment ose-t-il ? À qui pense-t-il parler ? Nous ne sommes pas des moutons, nous sommes des gens normaux", a déclaré à l'AFP Vlasta Ciencialova, une manifestante venue à Prague de l'est du pays.

Roman Prymula a stigmatisé les manifestants pour leur "dédain du travail des soignants".

"En résultat, je suppose que nous aurons des centaines de nouvelles infections", s'est-il indigné.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.