Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Arménie : la ville de Goris, asile de nombreux réfugiés du Haut-Karabakh

Des habitants du Haut-Karabakh réfugiés à Goris, en Arménie, pour fuir les combats, le 21 octobre 2020.
Des habitants du Haut-Karabakh réfugiés à Goris, en Arménie, pour fuir les combats, le 21 octobre 2020. © Capture écran France 24
Texte par : Luke SHRAGO | Tarek KAI
4 mn

De nombreuses familles ont fui les combats au Haut-Karabakh, région séparatiste d'Azerbaïdjan peuplée majoritairement d'Arméniens, pour trouver refuge à Goris, en Arménie. Les hôtels de la ville étant saturés, une crèche municipale accueille les derniers venus.  

Publicité

Après plus de quatre semaines de combats, le conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan se poursuit dans le Haut-Karabakh et de nombreux habitants de la région fuient les bombardements. Des familles ont pris la direction de l'ouest pour rejoindre Goris, la première grande ville après la frontière arménienne.

La ville touristique accueille désormais des milliers de réfugiés. Certains ont trouvé abri dans les hôtels de Goris, d'autres sont logés dans la crèche municipale. Ils représentent aujourd'hui 10 % de la population locale.

Avec l’échec des trêves humanitaires et la poursuite des combats, leur avenir semble très incertain. Certaines mères de familles présentes à Goris ont laissé mari, père et frères au combat, aussi nombre d'entre elles souhaitent rester près de la frontière. Tous souhaitent que la communauté internationale parvienne enfin à mettre un terme aux affrontements.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.