Accéder au contenu principal
REPORTAGE

En Pologne, la mobilisation contre les lois anti-IVG se poursuit

Les manifestations se poursuivent en Pologne après l’interdiction quasi-totale de l’avortement par le Tribunal constitutionnel.
Les manifestations se poursuivent en Pologne après l’interdiction quasi-totale de l’avortement par le Tribunal constitutionnel. © Capture d'écran, France 24
4 mn

Des milliers de manifestants bloquent depuis plusieurs jours le centre de plusieurs villes en Pologne, après l'interdiction quasi-totale de l'avortement décidée par la Cour constitutionnelle. Le 28 octobre, les femmes sont appelées à faire gréve partout dans le pays.

Publicité

Les manifestants ne lâcheront rien. "C'est la guerre", lance même une activiste, alors que la Cour constitutionnelle polonaise a statué que l'avortement devait être interdit, même en cas d'anomalie fœtale.

Les lois anti-avortement en Pologne font presque l'unanimité contre elles : 92 % des Polonais se déclarent ainsi contre la décision de la Cour constitutionnelle, selon un récent sondage.

"Ce n'est pas juste une lutte pour les droits des femmes. C'est l'expression d'une insatisfaction, d'un désaccord et d'une rage", affirme Klementyna Suchanow, du Mouvement polonais pour les droits des femmes, au micro de France 24.

Seule une petite minorité d'activistes manifestent pour l'interdiction totale de l'avortement. Ceux-ci se réunissent pour prier et manifester devant les hôpitaux de Varsovie.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.