Séisme en mer Égée : le bilan atteint les 100 morts, près d'un millier de blessés

Un membre des services de secours pendant la recherche de survivants dans les débris d'un bâtiment qui s'est effondré à Izmir, en Turquie, le 2 novembre 2020.
Un membre des services de secours pendant la recherche de survivants dans les débris d'un bâtiment qui s'est effondré à Izmir, en Turquie, le 2 novembre 2020. © Emrah Gurel, AP Photo

Le bilan du puissant séisme qui a frappé vendredi la région de la mer Égée s'est alourdi à 100 morts, a rapporté mardi l'agence turque de gestion des catastrophes (Afad), qui dénombre également près d'un millier de blessés. 

Publicité

Le bilan du puissant tremblement de terre qui a frappé l'ouest de la Turquie augmente jour après jour. Mardi 3 novembre, il a atteint les 100 morts, a déclaré l'autorité gouvernementale turque des situations de catastrophe (Afad).

Le séisme de magnitude 7 sur l'échelle de Richter survenu vendredi a également blessé 994 personnes, dont 147 sont encore à l'hôpital, a ajouté l'Afad. 

Elle a indiqué que les opérations de recherche se poursuivaient dans cinq bâtiments de la province d'Izmir. Plus de 3 500 tentes et quelque 13 000 lits provisoires ont été installés.

La ville la plus touchée de la province est celle de Bayrakli où une fillette de 3 ans, Elif Perincek, et une adolescente de 14 ans, Idil Sirin, ont été secourus lundi des décombres d'un bâtiment.

Une fillette secourue

Une fillette de 4 ans ensevelie sous les décombres a également été secourue mardi, selon le maire de la ville d'Izmir et des correspondants de l'AFP.

"Nous avons assisté à un miracle de la 91e heure. Les secouristes ont extirpé Ayda, âgée de 4 ans, en vie", a déclaré le maire, Tunc Soyer sur Twitter. Des correspondants de l'AFP ont vu les sauveteurs évacuer la fillette sous les applaudissements, dans le district de Bayrakli.

Des dizaines de bâtiments ont été détruits par le tremblement de terre qui a fait plus de 5 000 sans-abri, logés dans des tentes installées dans des camps de fortune dans la province d'Izmir.

Quelque 1 464 répliques du séisme ont été enregistrés dans la zone, dont 44 d'une magnitude supérieure à 4, ont indiqué les autorités turques.

Un séisme ressenti jusqu'en Grèce 

Deux adolescents ont aussi été tués sur l'île grecque de Samos, ont déclaré les autorités.

Il s'agit du séisme le plus meurtrier en Turquie depuis près d'une décennie. Un tremblement de terre dans l'est du pays en 2011 avait causé plus de 500 morts.

Avec AFP et Reuters 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine