Covid-19 : l’Allemagne a dépassé le seuil des 50 000 morts

Une professionnelle de santé de l'hôpital universitaire de Aachen, en Allemagne. Le pays a annoncé le 22 janvier 2021 avoir dépassé la barre des 50 000 morts du Covid-19.
Une professionnelle de santé de l'hôpital universitaire de Aachen, en Allemagne. Le pays a annoncé le 22 janvier 2021 avoir dépassé la barre des 50 000 morts du Covid-19. AFP - INA FASSBENDER
3 mn

Le nombre total de décès provoqués par le Covid-19 en Allemagne a franchi, vendredi, le seuil des 50 000, a annoncé l'institut de veille sanitaire Robert Koch. Le pays a prolongé jusqu'à mi-février son arsenal pour lutter contre le virus.

Publicité

Outre-Rhin, la courbe des morts liées au Covid-19 continue de grimper. Le nombre total de décès provoqués par le coronavirus en Allemagne a franchi, vendredi 22 janvier, le seuil des 50 000, a annoncé l'institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI).

L'institut a enregistré un total de 50 642 décès depuis le début de la pandémie lors de l'hiver 2020. Lors des dernières 24 heures, 859 personnes sont décédées, un chiffre en baisse en comparaison hebdomadaire.

Ces chiffres se basent à la fois sur les personnes décédées directement de la maladie causée par le virus et les personnes atteintes de maladies antérieures qui ont été infectées par le coronavirus et pour lesquelles la cause exacte du décès ne peut être prouvée de manière concluante.

Tendance en baisse mais arsenal anti-Covid prolongé 

L'institut RKI a enregistré, vendredi, 17 862 nouvelles infections au covid-19 en vingt-quatre heures. Le nombre total d'infections prouvées en Allemagne grimpe ainsi à plus de 2,1 millions depuis le début de la pandémie (2 106 262).

Le nombre de personnes rétablies à l'issue d'une infection au virus est lui d'environ 1 780 200 sur la même période. Le taux d'incidence sur sept jours s'élève de son coté à 115,3 cas pour 100 000 habitants à l'échelle du pays, un peu moins que jeudi, qui affichait 119 cas.

La tendance est en baisse depuis une semaine, mais l'indicateur reste bien au-dessus de l'objectif des moins de 50 cas fixé par le gouvernement.

En raison du nombre toujours élevé d'infections, le gouvernement d'Angela Merkel et les présidents des 16 États-Régions ont décidé, mardi, de durcir et de prolonger jusqu'à mi-février l'arsenal anti-Covid face à la crainte d'une propagation de nouveaux variants du virus plus contagieux.

Restaurants, cafés, enceintes sportives et culturelles sont fermés depuis deux mois et demi et vont le rester jusqu'au 14 février au moins.

Les masques médicaux, FFP2 ou chirurgicaux, seront ainsi désormais obligatoires dans les commerces, métros, bus, train et tramway. Le télétravail va également s'imposer désormais partout où cela est possible et ce au moins jusqu'au 15 mars.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine