L'UE lève l'immunité de Carles Puigdemont et de deux députés indépendantistes catalans

L'ancien ministre de la Santé de Catalogne et député européen Antoni Comin (g), le leader catalan en exil et député européen Carles Puigdemont et Clara Ponsati (d), députée européenne posant au Parlement européen à Bruxelles le 24 février 2021.
L'ancien ministre de la Santé de Catalogne et député européen Antoni Comin (g), le leader catalan en exil et député européen Carles Puigdemont et Clara Ponsati (d), députée européenne posant au Parlement européen à Bruxelles le 24 février 2021. © John Thys, AFP

Le Parlement européen s'est prononcé, lundi soir, en faveur de la levée de l'immunité de trois eurodéputés indépendantistes catalans, dont Carles Puigdemont, réclamés par l'Espagne pour la tentative de sécession de 2017. L'ancien président de la région dénonce "une persécution politique".

Publicité

Trois eurodéputés indépendantistes catalans, dont Carles Puigdemont, ont perdu leur immunité parlementaire. Le gouvernement espagnol s'est félicité, mardi 9 mars, de ce vote du Parlement européen estimant que cette issue montrait que "les problèmes de la Catalogne se résolvaient en Espagne" tandis que l'ex-président de la région s'est insurgé contre "une persécution politique".

"Nous avons perdu notre immunité mais le Parlement européen a perdu beaucoup plus : la démocratie européenne", a affirmé Carles Puigdemont lors d'une conférence de presse, ajoutant qu'il allait saisir la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE).

Le vote du Parlement européen "envoie un triple message", a affirmé pour sa part dans une brève déclaration la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González Laya, l'un d'entre eux étant que "les problèmes de la Catalogne se résolvent en Espagne, ils ne se résolvent pas en Europe".

"C'est la ligne qu'a adoptée le gouvernement espagnol, celle de tendre la main aux forces politiques catalanes pour trouver une solution par le dialogue et la négociation", a-t-elle conclu.

Mesure approuvée à 400 élus contre 248

Les deux autres messages de ce vote, a poursuivi la ministre, portent sur le fait qu'un eurodéputé "ne peut se prévaloir de son statut pour éviter de comparaître devant une justice nationale" et sur "la solidité de l'État de droit en Espagne".

Le Parlement européen a voté mardi la levée de l'immunité  de l'ex-président de la Catalogne Carles Puigdemont et de deux autres eurodéputés catalans, réclamés par l'Espagne pour la tentative de sécession de 2017.

La mesure a été approuvée par 400 élus contre 248 et 45 abstentions à l'issue d'un vote à bulletin secret ouvert lundi soir, a précisé le Parlement.

Dans de nombreuses interviews accordées dans les jours précédant le vote, Carles Puigdemont, qui vit en exil depuis l'échec de cette tentative de sécession, avait annoncé qu'il ferait appel à la justice européenne si le Parlement européen donnait raison à Madrid.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine