Accéder au contenu principal
Focus

Deux ans après son élection, le pape François reste déterminé à réformer l'Église

Capture d'écran France 24

Ce 13 mars marque les deux ans de pontificat du pape François. Deux années durant lesquelles il a montré son esprit de réforme et d'ouverture, comme il l'a encore prouvé en décrétant un jubilé extraordinaire pour célébrer Vatican II. Reportage.

Publicité

Ce 13 mars marque le deuxième anniversaire de l'élection du pape François à la tête de l'Église catholique. Il a été élu alors que de nombreux scandales avaient terni l'image de l'Église, comme l'affaire Vatileaks ou les scandales liés à l'Institut pour les oeuvres religieuses (l'IOR connu comme la banque du Vatican).

Depuis son arrivée au Vatican, le souverain pontife a surpris le monde par son style décontracté et son mode de vie spartiate, mais surtout par sa volonté de réformer l'Église dans ses pratiques, dans ses institutions et même dans le choix des nouveaux leaders.

Il a ainsi annoncé, vendredi 13 mars, un jubilé extraordinaire pour célébrer Vatican II et encourager sa mise en œuvre, cinquante ans après sa clôture. En 1965, ce concile avait permis l'aggiornamento de l'Église, que le pape veut mener à bout en dépit des résistances.

Petit à petit, François a également choisi de nouveaux cardinaux venus d'Amérique latine, d'Afrique, d'Océanie ou d'Asie. En diminuant la présence des Européens, le souverain pontife change progressivement l'équilibre des pouvoirs au sommet de l'Église. Car ce sont eux qui auront pour tâche de choisir son successeur.

Il s'est aussi attelé à la délicate réforme des finances du Vatican, et à celle du gouvernement de l'Église. Les principaux organismes de la Curie vont fusionner en deux ministères. Le premier sera dédié aux laïcs, aux fidèles, à tout ce qui touche à la famille. Le deuxième sera consacré à la justice et à la paix.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.