Accéder au contenu principal
Focus

Vidéo : quand la photo permet de dépasser les préjugés sur les migrants

Capture d'écran, France 24

Une cinquantaine de migrants se sont installés durant l’été 2016 à Saint-Martory, une petite bourgade de 900 habitants au sud de Toulouse. Leur arrivée n’a pas été bien vécue par la population qui a voté à 43 % en faveur de Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle. Mais un photographe a permis de faire évoluer les esprits en réunissant habitants et migrants dans des fresques où chacun joue son propre rôle.

PUBLICITÉ

Le photographe Patrick Willocq a imaginé des mises en scène réunissant habitants et migrants de Saint-Martory, au sud de Toulouse. De ce projet photographique sont nées des amitiés et de la solidarité, même si tous les habitants n'ont pas changé d'avis sur l'immigration.

Un reportage à Saint-Martory, lors du vernissage de cette exposition photo, d'Alix Le Bourdon et Alaaeddin Sallal.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.