Accéder au contenu principal

Enseignant assassiné : l'assaillant et un parent d'élève ont échangé des messages avant l'attaque

Depuis vendredi, de nombreux hommages ont été rendu au professeur assassiné comme ici à l'entrée du collège de Conflans-Sainte-Honorine dans lequel Samuel Paty enseignait.
Depuis vendredi, de nombreux hommages ont été rendu au professeur assassiné comme ici à l'entrée du collège de Conflans-Sainte-Honorine dans lequel Samuel Paty enseignait. © Bertrand Guay, AFP
10 mn

Le parent d'élève qui avait appelé à une mobilisation sur les réseaux sociaux contre Samuel Paty, le professeur décapité vendredi près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), a échangé des messages par téléphone avec l'assaillant dans les jours qui ont précédé l'attaque.

Publicité

Le père de famille qui s'indignait du cours dispensé par Samuel Paty sur la liberté d'expression a échangé des messages avec l'assaillant dans les jours qui ont précédé l'attaque, a révélé mardi 20 octobre une source proche du dossier.

Ces échanges ont eu lieu sur la messagerie WhatsApp, a ajouté cette source, confirmant une information de BFMTV, sans donner de précisions sur leur contenu.

Le père de la collégienne avait donné son numéro de téléphone sur Facebook dans un message accompagnant une vidéo diffusée le 8 octobre, dans laquelle il appelait à la mobilisation contre Samuel Paty, après un cours sur les caricatures de Mahomet auquel, disait-il, avait assisté sa fille.

Cette dernière, scolarisée en quatrième, faisait bien partie d'une classe à laquelle Samuel Paty a dispensé un cours sur la liberté d'expression, le 6 octobre, mais elle était absente ce jour-là, selon une source proche du dossier.

Le père de famille avait diffusé le 12 octobre sur YouTube une nouvelle vidéo prenant pour cible l'enseignant, où on l'apercevait en compagnie du militant islamiste Abdelhakim Sefrioui.

Les deux hommes sont toujours en garde à vue dans cette enquête antiterroriste, avec huit autres personnes. Les membres de la famille de l'assaillant ont été relâchés mardi soir tout comme la compagne d'Abdelhakim Sefrioui et un homme déjà condamné pour des faits de terrorisme qui a été en contact avec l'auteur de la décapitation de l'enseignant.

Par ailleurs, la fermeture de la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis), ordonnée par Gérald Darmanin pour avoir notamment relayé une vidéo dénonçant le cours de Samuel Paty, sera effective mercredi soir, a-t-on appris de sources concordantes.

Fermeture de la mosquée de Pantin mercredi soir

"Le délai d'exécution de la fermeture est de 48 h, donc la mosquée sera fermée mercredi soir", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier, une information confirmée par l'entourage du ministre de l'Intérieur.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait annoncé lundi soir sur TF1 avoir "demandé au préfet de Seine-Saint-Denis de faire fermer la mosquée de Pantin", située en banlieue nord de Paris. L'établissement sera fermé pour une durée de six mois.

La mosquée de Pantin fermée dès mercredi en réponse à l'assassinat de Samuel Paty
01:48

L'hommage des députés

Réunis sur les marches du Palais Bourbon, l'ensemble des députés, ceints de leur écharpe tricolore et masque sur le visage, ont observé, mardi, une minute de silence en hommage au professeur Samuel Paty. De l'extrême gauche avec Jean-Luc Mélenchon, à l'extrême droite avec Marine Le Pen, tout le spectre politique était représenté.

Une nouvelle minute de silence a également été observée dans l'hémicycle à 15 h en début de séance.

Hommage à Samuel Paty : "l'islamisme radical agit avec lâcheté" a déclaré Jean Castex
01:27

Samuel Paty, recevra la légion d'honneur à titre posthume, a par ailleurs annoncé Jean-Michel Blanquer, ajoutant qu'une minute de silence et une "séquence éducative" auront lieu le 2 novembre dans tous les établissements "sans exception".

"La légion d'honneur lui sera remise à titre posthume et il sera fait commandeur des palmes académiques, c'est emblématique car c'est l'ordre qui va avec les professeurs et le monde de l'éducation, et le martyr de Samuel Paty vaut bien cette reconnaissance de son institution", a expliqué le ministre de l'Éducation nationale dans une interview.

Le président Emmanuel Macron a choisi la cour de la Sorbonne, lieu symbolique de l'esprit des Lumières et de l'enseignement, comme lieu de l'hommage national qui sera rendu à Samuel Paty, mercredi, à 19 h 30.

Avec AFP

 

 

   

                  

   

                  

  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.