Covid-19 : Didier Raoult et Christian Perronne poursuivis par l'Ordre des médecins

Didier Raoult lors de son audition devant la commission du Sénat sur la gestion de la pandémie de coronavirus, le 15 septembre 2020, à Paris.
Didier Raoult lors de son audition devant la commission du Sénat sur la gestion de la pandémie de coronavirus, le 15 septembre 2020, à Paris. © Christophe Archambault, AFP (Archives)

Six professionnels de santé sont poursuivis par le Conseil national de l'Ordre des médecins pour leur propos polémiques sur l'épidémie liée au Covid-19, rapporte, lundi, l'agence de presse médicale APMNews. L'institution s’associe notamment à l’action lancée en octobre par le conseil départemental des Bouches-du-Rhône contre Didier Raoult. 

Publicité

Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, les théories farfelues et les propos controversés des professionnels de santé se sont multipliés. En conséquence, le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom) a porté plainte début décembre contre six médecins, dont le professeur Didier Raoult et l'infectiologue Christian Perronne, a révélé, lundi 21 décembre, l'agence de presse médicale APMNews, sans plus de précisions. Contacté par l'AFP, le Cnom a confirmé ces informations.

L'instance a examiné une série de plaintes ou de signalements visant des médecins, pour des faits ou propos jugés controversés et tenus publiquement sur la crise sanitaire. Elle a décidé de saisir les chambres disciplinaires de première instance de plaintes, ou de s'associer à une plainte en cours à l'égard de six médecins, détaille l'agence spécialisée.

Des propos polémiques dénoncés

Le microbiologiste Didier Raoult, de l'institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée, défenseur controversé de l'hydroxychloroquine, est au cœur d'une polémique pour avoir étrillé la gestion de la crise par les autorités et les conflits d'intérêt dans la recherche internationale sur le traitement du Covid-19. Ses propos avaient poussé le conseil départemental de l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône à saisir la juridiction disciplinaire, et le Cnom a choisi de s'y associer.

Concernant le Pr Perronne, jusqu'ici chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) avait annoncé, le 17 décembre, avoir mis fin à ses fonctions, pour avoir notamment affirmé que les malades du Covid-19 représentaient une aubaine financière pour les médecins et également pour des propos polémiques autour de l'hydroxychloroquine.

Les plaintes du Cnom visent également le Pr Henri Joyeux, cancérologue à la retraite, le Dr Nicole Delépine, ancienne oncologue pédiatrique à Garches, le Dr Nicolas Zeller, médecin généraliste, et le Dr Rezeau-Frantz, également généraliste.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine