Covid-19 en Outre-mer : de nouvelles restrictions pour les voyageurs

Un test coronavirus est pratiqué sur un conducteur en Guyane, le 23 juin 2020
Un test coronavirus est pratiqué sur un conducteur en Guyane, le 23 juin 2020 jody amiet AFP
7 mn

L'épidémie de Covid-19 continue d'inquiéter en Guyane et à Mayotte, deux départements situés à proximité de zones où des variants du coronavirus se propagent. De nouvelles restrictions sont mises en place à partir de lundi concernant les voyages vers et depuis l'Outre-mer.

Publicité

Si la situation reste moins préoccupante qu'en métropole, l'épidémie de Covid-19 sévit également dans les départements d'Outre-mer, avec des situations préoccupantes en Guyane et à Mayotte, où des variants du coronavirus menacent.

Le Premier ministre, Jean Castex, a ainsi annoncé des mesures "spécifiques pour les Outre-mer", jeudi 14 janvier, lors de son dernier point de situation. "La Guyane et à travers elle les Antilles doivent être le plus possible protégées du variant à risque qui circule en Amazonie, a-t-il déclaré. Le contrôle aux frontières sera renforcé et des tests négatifs seront exigés pour rejoindre les Antilles et la métropole comme c'est déjà exigé dans l'autre sens."

>> À lire : Une majorité de Français favorable au passeport vaccinal, selon un sondage

Concrètement, à partir de lundi 18 janvier, les voyageurs désirant se rendre dans un département d'Outre-mer doivent présenter un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant le vol et présenter une attestation sur l'honneur déclarant l'absence de symptômes, les engageant à s'isoler pendant 7 jours après l'arrivée et à effectuer un test PCR à l'issue de cette "septaine". Seuls les voyageurs se rendant en Martinique en provenance de Guadeloupe ou s'y rendant depuis la Martinique n'auront pas à suivre ces nouvelles mesures. Les voyageurs à destination de la Guyane et de Mayotte doivent en plus fournir la justification d'un motif impérieux de déplacement.

Les voyageurs en provenance de la Guyane, La Réunion et Mayotte et désirant se rendre en métropole doivent quant à eux présenter un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant le vol et présenter une attestation sur l'honneur déclarant l'absence de symptômes, les engageant à s'isoler pendant 7 jours après l'arrivée et à effectuer un test PCR à l'issue de cet isolement. Les voyageurs en provenance de la Guyane et de Mayotte doivent également fournir la justification d'un motif impérieux de déplacement.

Le variant sud-africain présent à Mayotte

Un cas de variant sud-africain du coronavirus a par ailleurs été détecté à Mayotte et les autorités ont décidé de suspendre les liaisons maritimes et aériennes internationales pour 15 jours à partir de dimanche, a annoncé, samedi 6 janvier, la préfecture.

En revanche, les restrictions sont moins importantes dans l'Outre-mer qu'en métropole. Seuls les Guyanais doivent composer avec un couvre-feu. Celui-ci est différencié : il est en vigueur de 19 h à 5 h pour les communes de Cayenne, Rémire-Montjoly, Macouria, Matoury et Kourou ; et de 22 h à 5 h pour les communes d'Apatou, Camopi, Grand-Santi, Mana, Maripasoula, Saint-Georges de l'Oyapock, Saint-Laurent du Maroni et Sinnamary.

>> À voir : La Guadeloupe démunie face au Covid-19

Toutefois, les restaurants, qui ne sont pas fermés dans les départements d'Outre-mer, pourront rester ouverts : jusqu'à 21 h 30 pour la première zone et jusqu'à 22 h 30 pour la seconde.

Autre différence avec la métropole, la pratique du sport, en extérieur ou à l'intérieur, reste autorisée. Les cinémas et les théâtres ont également pu rouvrir fin 2020. En revanche, le port du masque est obligatoire dedans comme dehors, les bars et discothèques sont fermés et les rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits dans l'espace public (sauf cérémonies funéraires, transports, marchés, manifestations revendicatives).

La situation épidémiologique dans les départements d'Outre-mer (chiffres de Santé publique France à la mi-janvier) :

  • Guadeloupe

Taux d'occupation des lits en réanimation : 14,8 %

R effectif : 1,25

Taux d'incidence : 31,58 cas pour 100 000 habitants

Taux de positivité : 3,75 %

  • Guyane

Taux d'occupation des lits en réanimation : 38,5 %

R effectif : 1,45

Taux d'incidence : 291,03 cas pour 100 000 habitants

Taux de positivité : 11,60 %

  • Martinique

Taux d'occupation des lits en réanimation : 7,7 %

R effectif : 1,03

Taux d'incidence : 22,58 cas pour 100 000 habitants

Taux de positivité : 2,15 %

  • La Réunion

Taux d'occupation des lits en réanimation : 11,5 %

R effectif : 1,31

Taux d'incidence : 27,44 cas pour 100 000 habitants

Taux de positivité : 1,70 %

  • Mayotte

Taux d'occupation des lits en réanimation : 50 %

R effectif : 1,25

Taux d'incidence : 139,55 cas pour 100 000 habitants

Taux de positivité : 12,61 %

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine