Honorer la diversité : plus de 300 noms présentés au gouvernement français

La liste de personnalités issue de la diversité va servir de base pour baptiser de nouveaux équipements scolaires.
La liste de personnalités issue de la diversité va servir de base pour baptiser de nouveaux équipements scolaires. © AFP (Archive)

Une liste de 315 personnalités a été remise au gouvernement français mi-février dans le but d'encourager les élus locaux à renommer des rues ou ériger des statues en l'honneur des figures issues de la diversité et de l'immigration.

Publicité

Le président Emmanuel Macron avait chargé en novembre 2020 une vingtaine de chercheurs, responsables associatifs, sociologues et artistes de proposer une liste de noms de personnalités issues de la diversité, des quartiers populaires et de l'immigration, afin de baptiser de futures rues ou lieux publics en France. C’est désormais chose faite. Le comité scientifique, présidé par l’historien Pascal Blanchard, vient de remettre au gouvernement français une liste de 315 noms issus de la diversité, a révélé La Croix vendredi 12 février.

Un site Internet et un recueil téléchargeable devrait permettre d’accéder librement à des fiches biographiques de ces 315 personnalités. La liste a été pensée comme un outil mis à disposition des élus français. "Nous allons produire un recueil de noms, mais nous n'avons pas la capacité de forcer les maires", avait expliqué à France 24 en décembre Aïssata Seck, membre du comité scientifique qui a établi cette liste. "Ce sera ensuite aux politiques de se saisir de ces contenus et de comprendre l'importance de cette action." 

Le comité avait déjà rendu publiques les premières fiches dès novembre. Parmi les personnalités proposées, figuraient alors Chérif Cadi, le premier musulman à intégrer l'École polytechnique en 1887, Camille Mortenol, né en Guadeloupe, à qui le général de Gaulle confia la défense anti-aérienne de Paris, Slimane Azem, auteur de chanson engagées et soutien de l'indépendance en Algérie, Marius Trésor, premier Antillais capitaine de l'équipe de France de football, ou plus récemment Jackson Richardson, originaire de La Réunion, qui a conduit les handballeurs français au titre suprême lors du championnat du monde en 1995.

Paulette Nardal, une femme oubliée par l'histoire

La liste finale, consultée par La Croix, comprend aussi Do-Hûu Vi, aviateur d’origine vietnamienne qui a combattu pour la France durant la Première Guerre mondiale.

Autre personnalité remarquable, Paulette Nardal, qui fut l’une des premières à dénoncer les zoos humains de la période coloniale. Figure féministe, cette Antillaise et première femme noire à intégrer la Sorbonne dans les années trente, contribua à forger le concept de "négritude". La journaliste militante reprochera longtemps aux hommes de la négritude Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire, d'en avoir éclipsé les femmes, à juste titre.

Plusieurs installations à Paris et à Malakoff en banlieue parisienne (Hauts-de-Seine) portent déjà son nom, ainsi qu’une ruelle à Clamart (dans le même département), où elle a vécu. L’initiative du gouvernement pour davantage de diversité dans l’espace public pourrait faire éclore plus de rues à son nom.

Emmanuel Macron avait exprimé sa volonté, lors d'une interview accordée au média Brut le 4 décembre, de vouloir "identifier 300 à 500 noms d'ici au mois de mars [2021]" des héros d'une "jeunesse qui se cherche" "et qu'on puisse ensuite décider d'en faire des rues, des statues", grâce au fruit d'une "contribution collective".

>> À lire aussi sur France24.com : Ouvrir les noms de rue à la diversité, un geste "symbolique" mais insuffisant

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine