Régionales 2021 : abstention record et prime aux sortants au premier tour

Une électrice à un bureau de vote d'Angers, le 20 juin 2021, lors du premier tour des élections régionales.
Une électrice à un bureau de vote d'Angers, le 20 juin 2021, lors du premier tour des élections régionales. © Loïc Venance, AFP

Dans un scrutin rendu très peu lisible par le record d'abstention, le premier tour des élections régionales, dimanche, a largement bénéficié aux sortants, aux dépens du Rassemblement national ou de la majorité présidentielle, complètement distancée.

Publicité

Jamais les Français n'ont autant boudé les urnes. Moins d'un tiers d'entre eux ont voté, dimanche 20 juin, au premier tour des régionales et départementales, marqué par la solidité des présidents de région sortants et un résultat loin des espérances pour le Rassemblement national.

  • Le taux d'abstention s'est établi entre 66,1 % et 68,6 % d'après les instituts de sondage, du jamais vu depuis les premières élections régionales en 1986. Le précédent record pour un premier tour des régionales, de 53,67 %, datait du scrutin de 2010. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a jugé cette très faible participation "particulièrement préoccupante".

  • Ce premier tour a montré que les électeurs ayant fait l'effort de se rendre aux urnes ont préféré reconduire les sortants : ces derniers, de droite comme de gauche, arrivent en tête dans 11 régions sur 13. Au niveau national, la droite (Les Républicains et divers droite) arrive en tête avec 27 à 29 % des voix, contre 19 % au RN, 16,5 % à 17,6 % au Parti socialiste, 12,5 à 13,2 % à Europe Écologie-Les Verts et 10,9 % à 11,2 % à La République en marche (LREM), selon deux sondages des instituts Elabe et Ipsos-Sopra Steria.

  • Crédité de moins de 20 % au niveau national, le Rassemblement national est en net recul par rapport à 2015, où il avait recueilli au total 27,7 % des suffrages au premier tour, un record. Surtout, alors que le parti de Marine Le Pen était en tête au premier tour dans cinq régions en 2015, il n'est en tête qu'en Provence-Alpes-Côte d'Azur en 2021. Et encore, Thierry Mariani ne devance Renaud Muselier, le président LR sortant, que de quelques points.

  • Éliminées dans les Hauts-de-France, en Auvergne-Rhône-Alpes et en Occitanie, à peine plus de 10 % dans les autres régions : les listes de La République en marche et de ses alliés ont connu une sévère déroute alors qu'une quinzaine de ministres-candidats avaient été envoyés au front.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24