Accéder au contenu principal

L1: le PSG bat facilement Nîmes et prend la tête

Le milieu italien du Paris-SG, Alessandro Florenzi (g), buteur lors du match de Ligue 1 à Nîmes, le 16 octobre 2020
Le milieu italien du Paris-SG, Alessandro Florenzi (g), buteur lors du match de Ligue 1 à Nîmes, le 16 octobre 2020 Pascal GUYOT AFP
4 mn
Publicité

Nîmes (AFP)

La C1 déjà dans les têtes? Le Paris SG est leader de Ligue 1 pour la première fois de la saison grâce à sa victoire (4-0) vendredi à Nîmes, à quatre jours de son entrée en lice en Ligue des champions.

Infatigable Kylian Mbappé! 48 heures après avoir joué tout un match -et marqué- avec les Bleus en Croatie (victoire 2-1), l'attaquant de 21 ans a joué presque toute la rencontre... et a fait encore mieux, avec un doublé.

Lancé en un contre un par une superbe passe en profondeur de Rafinha, "Kyky" a éliminé le gardien nîmois Baptiste Reynet et ouvert le score, en marquant avec sang-froid dans le but vide (32e).

Alessandro Florenzi a doublé la mise de la tête (78e), récompense bien méritée pour l'Italien qui a trouvé deux fois le poteau auparavant (66e, 76e).

Mbappé a assouvi sa faim de buts en marquant du plat du pied (83e), juste avant de laisser sa place à Jesé.

Et Pablo Sarabia a parachevé la démonstration (88e), aidé par une erreur de Reynet, solide jusque-là.

Et voilà le champion de France en titre qui passe devant Rennes à la différence de buts et prend, avec 15 points, la tête du Championnat pour la première fois de la saison.

Le vainqueur de Lille-Lens dimanche pourra néanmoins finir la 7e journée en tête.

- Nîmes à dix -

Malgré le score lourd, les Parisiens ont laissé la sensation d'une équipe qui s'économise, à quatre jours de la C1, loin du rouleau-compresseur qui a giflé Angers (6-1) la journée précédente.

Il faut dire que l'entraîneur Thomas Tuchel n'a guère pu faire tourner. Entre suspensions, blessures et coronavirus, il était privé de huit joueurs.

Les 5.000 supporters nîmois venus au stade des Costières, jauge sanitaire oblige, n'ont pas longtemps gardé espoir de titiller le champion de France.

Dans ce duel contre un club au budget 15 fois supérieur, les "Crocos" se sont un peu plus compliqué la tâche d'entrée de jeu en se retrouvant à dix (13e) après le carton rouge de Loïck Landre.

Le défenseur central, formé au PSG, a été logiquement expulsé pour un coup de pied dans le torse de Rafinha.

- Et maintenant, Manchester -

De fait, Thomas Tuchel s'est montré prudent, faisant entrer à la 57e, à 1-0, un cinquième défenseur, Colin Dagba, à la place de Rafinha.

Le Brésilien, recruté auprès de Barcelone dans les dernières minutes du marché des transferts, a réussi son atterrissage en Ligue 1 avec un bel apport offensif et des centres au cordeau.

Autour de lui on aura noté les prouesses techniques de Mbappé et les montées de Florenzi et Mitchel Bakker.

L'autre recrue de fin de mercato, l'Italien Moise Kean, n'a pas réussi à marquer sur ses quelques occasions (7e, 39e, 87e).

Quelques erreurs en défense ont donné des occasions aux attaquants nîmois... qui n'ont cependant jamais réussi sérieusement à inquiéter Keylor Navas.

Pour le PSG, qui engrange sa cinquième victoire consécutive en L1, les tracas sont néanmoins toujours là avant la réception des Red Devils mardi au Parc des Princes.

Déjà privé avec certitude pour ce match de Mauro Icardi et Thilo Kehrer, et probablement de Marco Verratti et Marquinhos, le technicien allemand peut maintenant s'inquiéter pour Leandro Paredes, sorti très tôt (11e) en se tenant la cuisse.

Angel Di Maria et Neymar, qui devraient faire leur retour, ne seront pas de trop...

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.