Baseball: les Dodgers veulent mettre fin à 32 ans d'attente

Los Angeles (AFP) –

Publicité

Et si les Dodgers imitaient les Lakers, tout juste sacrés champions NBA? Le scénario fait rêver Los Angeles, à la veille du premier match des World Series, la finale de la Ligue majeure de baseball (MLB), qui opposera dès mardi les Angelinos aux Tampa Bay Rays.

L'attente a déjà été longue entre le dernier sacre des Lakers, en 2010, et le triomphe du 11 octobre dernier de LeBron James et ses coéquipiers face à Miami. Mais elle est interminable pour les fans des Dodgers, qui espèrent un titre depuis 1988.

La soif de victoire est d'autant plus pressante pour les Dodgers qu'ils restent sur deux défaites en finale du Championnat nord-américain, en 2017 contre les Houston Astros (4-3) et en 2018 contre les Boston Red Sox (4-1).

Les World Series, qui, pandémie du coronavirus oblige, se jouent pour la première fois en terrain neutre, à Arlington au Texas, s'apparentent donc à une mission reconquête pour les joueurs de Dave Roberts.

"Il y a peu de trous, voire pas du tout dans notre équipe", a déjà averti Enrique Hernandez, décisif dimanche lors de la victoire renversante (4-3) des Dodgers contre les Atlanta Braves après avoir été mené 3-1.

Face aux Californiens se présentera une équipe de Tampa Bay qui a dû elle aussi batailler jusqu'au septième match pour se défaire des Houston Astros.

- Tampa Bay, jamais titré -

Surtout, les Floridiens n'ont jamais remporté les World Series. Lors de leur unique participation à la finale en 2008, ils avaient été sèchement battus 4-1 par Philadelphie.

"Nous avons un groupe de joueurs talentueux", a assuré Kevin Cash, l'entraîneur des Rays, cité sur le site du club.

"Parfois, ce talent ne se manifeste pas au même moment (chez tous les joueurs, NDLR). Mais en ce moment, certainement au lancer et en défense, il est bien présent", s'est félicité le technicien.

Le vainqueur pourrait être connu dès samedi, le jour du quatrième match entre les deux équipes. L'hypothétique septième duel est programmé quatre jours plus tard, le 28 octobre.

Le champion sortira en tout cas vainqueur d'une saison chamboulée par le Covid-19. Le championnat a débuté fin juillet à huis clos et avec quatre mois de retard, et la saison régulière a été raccourcie à 60 rencontres, contre 162 en temps normal!

Début octobre, la MLB a annoncé qu'elle voulait permettre à quelque 11.500 fans privilégiés d'assister aux matches des World Series, dans un stade qui peut d'ordinaire en accueillir plus de 40.000.