C1: Leipzig démarre fort contre Basaksehir

Leipzig (Allemagne) (AFP) –

Publicité

Avec un doublé de son jeune Espagnol Angelino, le RB Leipzig a facilement dominé le champion de Turquie Basaksehir 2-0, pour son retour en Ligue des champions après la demi-finale perdue contre Paris en août.

Devant 999 spectateurs, qui ont essayé de mettre l'ambiance dans la Red Bull Arena, Leipzig a plié le match en 20 minutes et pris la tête d'un groupe H extrêmement relevé, où Manchester United est allé gagner 2-1 à Paris.

Chaque point sera crucial, et faire le plein contre Basaksehir, l'équipe la plus faible du groupe, est probablement une condition préalable à la qualification.

Sans son international malien Amadou Haidara, positif au coronavirus, l'actuel leader de la Bundesliga a pris à la gorge en début de match les Stambouliotes, battus dans les duels et débordés tactiquement, pour mener 2-0 après 20 minutes de jeu.

Avec les départs de Timo Werner et Patrik Schick, Leipzig a perdu beaucoup de sa force d'impact dans l'axe, mais Julian Nagelsmann s'est adapté: l'international espoir français Nordi Mukiele et l'Espagnol Angelino, les joueurs de couloir de son 3-4-3, ont pris une importance nouvelle dans l'animation offensive.

Angelino, arrière gauche de 23 ans prêté par Manchester City jusqu'à la fin de la saison, a été l'homme du match mardi, avec deux buts dans un style de véritable avant-centre. D'abord à l'ouverture du score sur la réception d'une balle en profondeur dos au but, et tir pivot parfait (1-0, 15e). Puis doublé d'une reprise instantanée dans la surface, à la réception d'une superbe passe à une touche de balle de Christopher Nkunku (2-0, 20e), un autre international espoir français.

A 2-0, la partie s'est équilibrée mais Leipzig a conservé le contrôle. Les champions de Turquie ont globalement fortement souffert du contre-pressing du RB, et ont commis quelques erreurs grossières de relance, dont une a amené le deuxième but.

Au final, Basaksehir n'a placé que trois tirs cadrés dans la partie, sans grand danger pour le gardien Peter Gulacsi, contre sept pour Leipzig.