Top 14: Toulouse, nouveau départ

Toulouse (AFP) –

Publicité

Toulouse, leader du Top 14 épargné jusqu'ici par le Covid-19, démarre un nouveau championnat sans ses internationaux français face à Lyon samedi (15h35), lors d'une 6e journée marquée par le derby entre le Stade Français et le Racing 92, battu en finale de Coupe d'Europe.

. Toulouse, place aux jeunes

Les choses sont parfois bien faites: le calendrier de début de saison du Stade Toulousain (Clermont, La Rochelle, l'Ulster et Exeter en Coupe d'Europe, Toulon, Racing, Brive) était autrement plus ardu que celui qui lui est proposé (Lyon à domicile, Stade Français, Castres, Pau, Agen, Bayonne) pendant la fenêtre internationale élargie. Et comme le dernier champion de France a engrangé suffisamment de victoires - 4 en 5 journées - face à la plupart de ses rivaux pour le titre, il voit arriver sereinement la période des doublons, même privé de 7 joueurs retenus par le XV de France (Baille, J. Marchand, F. Cros, Dupont, Ntamack titulaires samedi contre le Pays de Galles, Ramos remplaçant, Mauvaka réserviste) et avec une infirmerie assez chargée.

Habitué à faire sans ses meilleurs éléments, le manager Ugo Mola sait de plus qu'il les retrouvera au bout de 3 matches disputés avec les Bleus, conformément à l'accord trouvé entre la Fédération et la Ligue. Et qu'il devrait conserver son facteur X Cheslin Kolbe, dont le départ avec les Springboks a été annulé, les champions du monde renonçant au Rugby Championship faute d'une préparation adéquate.

Mais en intégrant quelques jeunes sans grande expérience à ce niveau, les Toulousains auront un double défi face à l'outsider lyonnais, 2e de l'exercice précédent au moment de l'interruption définitive de la saison. Mal partis après 2 revers initiaux, les hommes de Pierre Mignoni se sont refait une santé en surclassant Bordeaux-Bègles (27-10) et Bayonne (62-10). L'ailier fidjien Josua Tuisova, auteur de 5 essais en autant de matches dont un triplé face aux Basques, sera le finisseur à cadenasser pour les Toulousains.

. Racing et Toulon, tourner la page

Toulon ouvrira vendredi (20h45) la journée face à Castres avec l'objectif simple de tourner la page de la finale de Challenge européen perdue le week-end précédent face à Bristol (32-19). Une déception qui "reste forcément dans un coin de la tête", a reconnu Patrice Collazo, pour qui cette finale reportée était "un bonus de la saison dernière". "La saison 2020-21 continue et elle commence même ce week-end", espère le manager.

Même discours du côté du Racing 92, battu d'un rien par Exeter (31-27) en finale de la Coupe d'Europe. "C'est comme quand vous tombez de cheval, il faut vite remonter sur le cheval", a répété jeudi Laurent Travers. Mais à la différence de Toulon, opposé à un Castres Olympique encore affaibli par le Covid-19 qui a touché la majorité de son effectif, le club des Hauts-de-Seine passera sans transition un test chez son voisin, le Stade Français. "Le derby reste toujours le derby", a relativisé Travers, "et si on avait gagné (la Coupe d'Europe), il y aurait eu le derby aussi derrière".

. Agen sous pression

Dans un classement rendu illisible par les reports liés au Covid-19 - seuls 5 des 14 clubs ont pu disputer toutes leurs rencontres -, trois clubs peuvent tenter de suivre le rythme imposé par Toulouse (18 points): Pau (3e, 14 unités) et Clermont (4e, 13), qui s'affrontent en Auvergne, et La Rochelle (2e, 14), qui reçoit Bègles-Bordeaux dimanche en clôture (21h05).

Dans le bas de tableau, une seule chose est claire: le dernier, Agen, est le seul club sans victoire malgré 5 matches joués. Face à un rival pour le maintien, Bayonne, le SUA doit absolument débloquer son compteur samedi sous peine de vivre une saison galère. Le club basque a bien compris l'enjeu d'enfoncer cet adversaire, faisant l'impasse sur son déplacement à Lyon où il a encaissé dix essais.