Bleus d'Europe: Pavard et Tolisso complices, Thauvin étouffé

Marseille (AFP) –

Publicité

Décisifs lors de la victoire du Bayern et prompts à se trouver sur le terrain, Benjamin Pavard et Corentin Tolisso ont brillé mardi en Ligue des champions. Mais pour d'autres Bleus, comme Florian Thauvin inefficace avec Marseille, la soirée a été moins faste...

- Bleu ciel: Pavard-Tolisso, axe préférentiel -

Lors de la victoire poussive du Bayern Munich chez le Lokomotiv Moscou (2-1), Benjamin Pavard a été l'une des satisfactions avec Corentin Tolisso. D'une remise sans contrôle et en extension, c'est lui qui dépose le ballon sur la tête de Leon Goretzka pour l'ouverture du score (13e). Sur deux actions similaires, toujours en première intention, il sert Coman (25e), puis Tolisso (55e), qui ne parviennent pas à concrétiser.

Suspendu en championnat ce week-end, Tolisso est pour sa part apparu très frais. Une belle entente avec Pavard tout au long du match. Il lui adresse un ballon parfait au début de l'action qui amène le but de Goretzka avant une action semblable non conclue par Coman (25e).

Aymeric Laporte, joueur le plus reculé de Manchester City, a livré un match très propre à Marseille (3-0) pour lire les trajectoires et relancer. Il a bien repris Radonjic sur un des rares dangers qu'il ait eu à surveiller (32e). Averti pour un tacle en retard sur Balerdi (59e).

- Bleu de travail: Coman trouve le poteau -

Titularisé comme Pavard et Tolisso, mais moins en vue que ses deux coéquipiers, Lucas Hernandez s'est tout de même distingué par ses changements de rythme dans son couloir. Il a également placé une frappe au-dessus à la 10e minute et a été à l'origine d'une action dangereuse après avoir trouvé Serge Gnabry qui a servi Joshua Kimmich dont la reprise a été détournée par un Moscovite. Il a écopé d'un jaune à la 47e.

Après son doublé contre l'Atletico Madrid lors de la 1re journée (4-0), Kingsley Coman n'a pas eu, cette fois, la même efficacité. Il a touché le montant gauche à la conclusion d'un beau mouvement avec Tolisso et Pavard (25e). Il manque la balle de 2-0 en envoyant sa frappe enroulée au-dessus avant de céder sa place à Douglas Costa (69e).

Raphaël Varane, qui avait fait naufrage la semaine dernière contre Donetsk (défaite 3-2), a livré une partie sérieuse à Mönchengladbach (2-2). En première période, il a réussi coup sur coup deux interventions importantes: interception d'une passe en profondeur qui filait droit vers Alassane Pléa dans le dos de la défense (36e), et un duel gagné dans la zone dangereuse contre le même Pléa une minute plus tard (37e)

Ferland Mendy, pour sa part, s'est efforcé d'apporter son dynamisme aux combinaisons offensives du Real. Son beau service dans la surface pour Asensio à la 48e minute aurait mérité un meilleur sort.

- Bleu nuit: Thauvin étouffé, Mandanda troué -

Inefficace avec Marseille, Florian Thauvin a tenté beaucoup de dribbles pour sortir du pressing étouffant de City, et en a passé peu. Il n'a jamais été dangereux, sauf sur une frappe lointaine (55).

Steve Mandanda n'a raté qu'une sortie, qui aurait pu coûter cher (16). Il ne peut rien sur le premier but, seul contre deux après une passe en retrait ratée de Rongier, et pas grand chose sur les deux suivants. Mais il en a concédé trois...