C1: Porto se rassure en gagnant face à l'Olympiakos

Lisbonne (AFP) –

Publicité

Après une défaite inaugurale en Ligue des champions face au favori du groupe C Manchester City, Porto s'est rassuré en l'emportant sur l'Olympiakos (2-0), mardi au stade du Dragon.

Fabio Vieira a puni l'Olympiakos dans le premier quart d'heure (11e) et Sergio Oliveira a tardivement fait le break en seconde période (85e).

Avec ce succès, le 100e du FC Porto en C1, les Dragons prennent leurs trois premiers points et la seconde place du groupe C, à égalité avec l'Olympiakos. Le leader Manchester City, qui a corrigé l'Olympique de Marseille au Vélodrome (3-0), est à trois longueurs, l'OM fermant la marche sans avoir marqué le moindre point.

Le jeune Fabio Vieira (20 ans), produit du centre de formation et surprise du onze, a marqué son premier but en Ligue des champions d'une belle frappe du gauche sur un centre de Sergio Oliveira après un contrôle complètement raté du capitaine grec Andreas Bouchalakis (11e).

Au cours de la première période, les hommes de Sergio Conceiçao auraient pu aggraver le score mais Moussa Marega a buté sur le portier portugais et ancien joueur de Porto José Sa (28e) avant de se montrer trop altruiste face au but et manquer sa passe en retrait (33e), au grand dam des 3.750 supporters autorisés au stade du Dragon malgré l'épidémie de Covid-19.

En dépit d'un Mathieu Valbuena remuant, en témoigne le lob du Français sauvé sur sa ligne par Chancel Mbemba après un mauvais dégagement des poings du gardien Agustin Marchesin (40e), les Grecs n'ont pas réussi à égaliser.

En grande partie grâce à la bonne organisation défensive du FC Porto, symbolisée par le vétéran Pepe (37 ans) qui disputait sa 100e rencontre en Ligue des champions. L'international portugais a été impeccable dans ses interventions, pour replacer ses coéquipiers ou pour jouer le hors-jeu.

Privé du ballon pendant presque toute la seconde période, le champion du Portugal n'a pourtant concédé qu'une seule occasion franche, une puissante volée de Lazar Randjelovic repoussée par Marchesin (52e).

Et s'est même permis de s'éviter des ultimes minutes compliquées quand Moussa Marega a débordé côté droit pour adresser un centre parfait repris victorieusement de la tête par Sergio Oliveira (85e).

Dans une semaine, l'Olympique de Marseille qui se déplacera à son tour sur la pelouse du FC Porto, sera dans l'obligation de trouver la faille dans un bloc qui, s'il ne respire pas toujours la sérénité, sait faire le dos rond.