C1: Moise Kean, sauveur inattendu du Paris SG

Istanbul (AFP) –

Publicité

Le Paris SG a suivi son "Moïse". Auteur d'un doublé, l'attaquant Moise Kean a sauvé mercredi le PSG de la noyade sur la pelouse du Basaksehir Istanbul (2-0), pour maintenir intactes ses chances de qualification en Ligue des champions.

Pour le moment, c'est une bonne pioche: Kean a déjà marqué plus de fois en Rouge et Bleu que lors de sa dernière saison à Everton (4 buts contre 2)!

La recrue italienne âgée de 20 ans, venue en toute fin de mercato pour pallier les départs d'Edinson Cavani et Eric Maxim Choupo-Moting, réussit un départ canon que personne ne voyait venir.

Après une année ratée en Angleterre, l'ancien prodige, devenu en 2018 le premier sélectionné en équipe d'Italie né dans les années 2000, démontre dans la capitale les qualités qui font de lui un régulier des rassemblements des Azzurri.

En Turquie, il a ouvert le score d'un but de la tête, un secteur où les attaquants parisiens ne sont guère efficaces habituellement, sur un corner de Kylian Mbappé (64e).

Il a ensuite scellé la victoire d'une reprise en pivot pleine de rage, du pied gauche (79e).

Auteur d'un doublé contre Dijon (4-0) samedi en Ligue 1, dans un tout autre style (à la finition, du pied droit à chaque fois), Kean a réussi la même performance en Ligue des champions, pour sa première titularisation dans la compétition...

Forcément prometteur. Et dire que l'entraîneur Thomas Tuchel ne l'utilise pas comme ailier, son poste favori, mais plutôt dans l'axe, en soutien à Kylian Mbappé, dans un rôle proche de celui de Mauro Icardi avant sa blessure.

- Un "soutien" pour Mbappé et Neymar -

"Des fois, on manque d'un gars devant comme Moise pour finir, pour aussi fixer un défenseur pour ouvrir l'espace pour Kylian ou Ney", a expliqué le technicien allemand avant le match au micro de RMC Sports.

"Pour Moise, il a la capacité de combattre physiquement avec les défenseurs centraux, ce qui n'est pas la caractéristique de Kylian. J'espère qu'il sera un bon support pour Kylian et Ney", a-t-il continué.

Kean a fait mieux, dans un match que Neymar n'a pas terminé, en raison d'une blessure musculaire (26e). Mbappé, lui, a été victime de sa maladresse (37e) ou de celle de ses coéquipiers, comme Pablo Sarabia (46e), lorsqu'il a joué collectif.

Longtemps, Paris a été tenu en échec par des Turcs sans complexes, et sans un grand Keylor Navas dans les cages et le doublé de Kean, l'équipe de Thomas Tuchel se serait mises dans de sales draps.

Le doublé contre Dijon, "ça m'a donné le courage pour progresser", avait indiqué l'Italien d'origine ivoirienne au micro de TV5 Monde, en assurant avoir été "bien accueilli par un groupe super, jeune."

Reste à savoir quelle place occupera Kean au retour d'Icardi, annoncé imminent, après des pépins à un genou lors de la trêve. Tuchel, qui loue souvent l'importance d'avoir de la concurrence, est servi.