Six nations: l'Angleterre lauréate et récompensée de son pragmatisme

Saint-Denis (AFP) –

Publicité

L'Angleterre, vice-championne du monde en titre, a remporté le Tournoi des six nations samedi soir, pour la première fois depuis 2017, après la victoire des Français devant les Irlandais (35-27), samedi près de Paris.

Le XV de la Rose avait fait le nécessaire pour assurer quasiment son succès en s'imposant un peu plus tôt dans la journée à Rome contre la modeste sélection italienne (34-5) avec le bonus à la clé.

La belle victoire des Français (18 points, +28), avec quatre essais, a mis hors course les Irlandais mais est insuffisante pour priver l'Angleterre (18 points, +44) de son 39e sacre dans le Tournoi, toutes périodes confondues.

Les Anglais, eux, se sont bien remis de leur défaite inaugurale au Stade de France pour l'emporter. Pour le premier match depuis mars, ils ont su prendre la mesure des Italiens, bons derniers mais qui leur ont pourtant posé des problèmes en première période.

"J'ai vraiment apprécié la réponse de l'équipe dans la seconde période. Pendant la première mi-temps, on s'est égarés pendant 20 minutes. On a peut-être été distraits par la pression sur le tableau d'affichage, par quelques réactions de l'équipe adverse et quelques difficultés avec l'arbitre (...) Je pense que notre seconde période a été vraiment exceptionnelle", a affirmé le sélectionneur anglais Eddy Jones.

Ses joueurs ont terminé le Tournoi avec quatre succès en cinq matches.

L'Ecosse (13-6), l'Irlande (24-12), le pays de Galles (33-30) et l'Italie donc se sont ainsi cassés les dents sur le pragmatisme froid des hommes de Jones.

Près d'un an après leur défaite en finale du Mondial-2019 au Japon, face à l'Afrique du Sud (32-12), les coéquipiers d'Owen Farrell ont confirmé leur solidité. Efficaces, à défaut d'être brillants.