C1: après le tunnel, enfin la lumière pour Ousmane Dembélé ?

Madrid (AFP) –

Publicité

Ousmane Dembélé revient de loin: après un long tunnel de blessures, l'ailier français est revenu à son meilleur niveau en Ligue des champions et semble avoir gagné la confiance du nouvel entraîneur Ronald Koeman avant de défier le Dynamo Kiev mercredi (21h00).

Mercredi dernier, sur le terrain de la Juventus de Turin, le champion du monde 2018 n'a mis qu'un petit quart d'heure à montrer qu'il était de retour: longue passe transversale de Lionel Messi, un crochet, frappe du droit, but.

En 42 minutes de jeu au total (en comptant les 28 minutes jouées contre Ferencvaros, 5-1, le 20 octobre, où il a ouvert son compteur de buts), l'international français (23 ans, 21 sélections) a déjà marqué plus de buts (2) que lors de la saison 2019-2020 tout entière.

Vu le large sourire accroché à son visage et les chaudes félicitations de ses coéquipiers après son but à Turin, c'est peu dire que ce début de saison a un goût de renaissance pour l'explosif mais fragile ailier. Car la saison passée s'est résumée à un long chemin de croix.

- Une saison à oublier -

Le 27 novembre 2019, alors qu'il affrontait son ancien club du Borussia Dortmund (2016-2017) en phase de groupes de Ligue des champions, Dembélé avait dû quitter la pelouse en larmes, blessé à la cuisse droite.

Le Barça avait alors évalué son absence à dix semaines (c'est-à-dire jusqu'à mi-février) mais l'ailier avait repris l'entraînement de manière prématurée, fin janvier.

Le 4 février, patatras, "Dembouz" rechutait: "rupture complète du tendon proximal du biceps fémoral de la cuisse droite", selon le Barça.

Un énième coup dur pour l'attaquant, recruté en 2017 pour 105 M d'EUR (plus environ 40 M en bonus, soit la deuxième recrue la plus chère de l'histoire du club). "El Mosquito" ("le moustique", en espagnol) avait déjà été victime d'une grave blessure en septembre 2017, juste après son retentissant transfert.

Mais malgré des rumeurs de départ à l'intersaison, en particulier un possible échange avec Memphis Depay (Lyon) convoité par Koeman, Dembélé a persisté, bien décidé à s'imposer au Barça et à gagner la confiance de l'ex-sélectionneur néerlandais.

"Décisif. Il a été la grosse nouveauté du onze et a répondu à la confiance de Koeman en marquant le but du 1-0 après une belle action personnelle", a résumé le journal sportif catalan Mundo Deportivo après sa bonne prestation contre la Juve.

- "Il se sent bien mieux" -

"Les nombreuses blessures qu'il a eues ont énormément influé sur son rendement. Aujourd'hui, il se sent bien mieux physiquement, il s'entraîne bien, il participe beaucoup au jeu, surtout ces derniers matches", l'a encensé Koeman vendredi.

"C'est un joueur créatif, rapide, fort en un-contre-un, qui peut jouer sur les deux ailes. (...) Le plus important pour lui aujourd'hui, c'est qu'il se sente bien physiquement", a résumé le technicien blaugrana.

Reste pour Dembélé à s'imposer sur la durée.

Encore en manque de rythme, plus appelé en Bleu depuis deux ans, l'ailier lutte pour une place de titulaire dans le 4-2-3-1 prôné par Koeman, face à la rude concurrence de stars comme Lionel Messi, Antoine Griezmann ou Philippe Coutinho, ou de jeunes talents comme Ansu Fati, Pedri ou Trincao.

Pour retrouver son standing, l'ailier formé à Rennes devra surtout gommer ses derniers défauts: contre la Juve, le meilleur de ses 6 matches pour l'instant cette saison, Dembélé a totalisé 3 tirs, 1 but, 6 dribbles réussis et 3 manqués, mais il est aussi le Blaugrana qui a perdu le plus de ballons (18 en 66 minutes de jeu)...