Gymnastique: la France renonce aux championnats d'Europe en Turquie en raison du Covid-19 et "des tensions géopolitiques"

Paris (AFP) –

Publicité

L'équipe de France de gymnastique a annoncé vendredi qu'elle renonçait à participer aux prochains championnats d'Europe organisés en Turquie en décembre en raison du Covid-19 et "des tensions géopolitiques actuelles entre la France et la Turquie", selon un communiqué.

"Dans la mesure où nous ne sommes pas en mesure de garantir totalement la sécurité de la délégation française, il a nous a semblé plus responsable de renoncer" au rendez-vous programmé du 9 au 20 décembre à Mersin (sud), indique dans un communiqué James Blateau, le président de la Fédération française de gymnastique.

La France et la Turquie connaissent actuellement un épisode de tensions diplomatiques, liées notamment à des désaccords sur la Syrie, la Libye et la Méditerranée orientale.

Ces crispations se sont encore intensifiées depuis fin octobre, lorsque M. Erdogan a appelé à boycotter les produits français, accusant son homologue français Emmanuel Macron d'"islamophobie" pour avoir défendu le droit de caricaturer le prophète Mahomet, après l'attentat dont a été victime Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie, décapité le 16 octobre à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines) par un terroriste islamiste.

M. Erdogan a accusé M. Macron de mener une "campagne de haine" contre l'islam et mis en cause son "état de santé mentale".

"Nous avions évidemment connaissance de ces tensions qui s'ajoutaient à la crise sanitaire mais nous attendions de la part du ministère des affaires étrangères et du ministère en charge des sports, des éléments objectifs pour nous permettre d'arrêter définitivement notre décision", explique également dans le communiqué le directeur technique national Kevinn Rabaud.

Cette décision de la Fédération française de gymnastique va avoir des conséquences pour ses sportifs dans la perspective des Jeux olympiques de Tokyo, reprogrammés à l'été 2021.

"Les championnats d'Europe étaient une étape identifiée comme la première marche dans la préparation des Jeux olympiques. Leur annulation perturbe le calendrier de la préparation et nous devons réfléchir urgemment à la mise en oeuvre d'un temps fort pour nos collectifs durant le mois de décembre", souligne le DTN.

La Russie, la Suisse, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Espagne, notamment, ont également annoncé leur absence en Turquie, pour des raisons liées cette fois uniquement à la situation sanitaire.