Top 14: La Rochelle nouveau leader après un choc intense face à Clermont

La Rochelle (AFP) –

Publicité

Le choc au sommet du Top 14 a a tenu toutes ses promesses et souri à La Rochelle, vainqueur de Clermont (19-10) dimanche soir et nouveau leader à l'issue de la 8e journée.

Intense, viril, accroché... Il ne manquait que le public du stade Marcel-Deflandre pour rendre ce bras de fer entre les deux équipes les plus en forme de l'automne encore plus palpitant.

Si au final la meilleure défense a eu la peau de la meilleure attaque, cela s'est joué à peu, malgré les neuf points d'écart. Le surplus d'indiscipline des Auvergnats, qui avaient pourtant bien entamé le match, a été fatal en milieu de première période aux coéquipiers de Camille Lopez généreux, solidaires et qui n'ont pas manqué de caractère sur ce terrain hostile.

Jules Plisson, après un échec initial, les a sanctionnés et creusé un écart (12-3, 32e) qui s'est révélé décisif.

Au niveau défensif, la rencontre s'est jouée aussi les yeux dans les yeux, les défenses prenant régulièrement le pas sur les attaques, en ne lâchant rien ou si peu.

Une inspiration au pied gagnante du buteur maritime à destination de son arrière Brice Dulin lancé en coin a laissé croire à une envolée rochelaise (19-3, 37e).

Mais comme face à Bordeaux-Bègles ou à Pau, les Rochelais ont baissé le pied après la pause. A la reprise, Clermont, qui avait vu l'essai de Jacobus Von Tonder refusé pour un pied en touche, a enfin été récompensé de ses efforts grâce à Tim Nanai-William, auteur d'un slalom entre 6 Rochelais conclu entre les perches (19-10).

Le premier essai concédé cette saison à domicile par les hommes de Jono Gibbes, moins bien revenus des vestiaires, à l'image de Plisson contré deux fois au pied.

Comptablement, ce sera la dernière évolution au score. L'âpreté dans les zones de combat, la rugosité dans les duels n'ont pas permis aux intentions, nombreuses et partagées, d'aller au bout.