Décès du photoreporter Bruno Barbey, de l'agence Magnum

Paris (AFP) –

Publicité

Le photographe franco-suisse Bruno Barbey, ex-dirigeant de l'agence Magnum et auteur de grands reportages restés célèbres, est mort lundi à l’âge de 79 ans, a annoncé l'Académie des Beaux-Arts de Paris.

Au sein de Magnum où il était entré dès l'âge de 25 ans, ce photographe né au Maroc aura exercé les postes de vice-président pour l’Europe (de 1978 à 1979) et président de Magnum International (de 1992 à 1995).

Parallèlement à son travail d’auteur, il photographiait les grands événements historiques. Il revenait souvent sur les lieux de ses premiers reportages, parfois dix ou trente ans après, et voyait la photographie comme un travail de mémoire, a relevé l'Académie dans un communiqué.

Bruno Barbey était l’auteur d’une trentaine de livres, et a collaboré avec des auteurs tels que Jean-Marie Le Clézio, Tahar Ben Jelloun, Czeslaw Milosz, Jean Genet, Bernard Guetta, Philippe Tesson.

Le photographe avait été remarqué par un premier reportage en noir et blanc consacré à la société italienne des années 60. Il rencontrait alors Marc Riboud et Henri Cartier-Bresson et était coopté à l’agence Magnum.

Ses photographies font partie de nombreuses collections de grands musées. Son dernier ouvrage, "Colour of China", est paru en 2019.

Bruno Barbey était membre de la section de photographie de l’Académie des Beaux-Arts, où il avait été élu en 2016 et à laquelle il participait activement.