Amical: l'Allemagne se rassure un peu en battant les Tchèques 1-0

Leipzig (Allemagne) (AFP) –

Publicité

Joachim Löw peut souffler! En battant d'un petit but (1-0) la République tchèque mercredi en amical, son équipe "B" lui a offert un bol d'air avant les matches de Ligue des Nations contre l'Ukraine et l'Espagne.

Luca Waldschmidt, l'attaquant du Benfica Lisbonne qui fêtait sa cinquième sélection, a marqué l'unique but de ce match à huis clos dès la 13e minute, bien servi par le néophyte Philipp Max, latéral gauche du PSV Eindhoven.

Mais cette victoire sans panache servira-t-elle vraiment à préparer les rendez-vous samedi contre l'Ukraine, de nouveau à Leipzig, et mardi en Espagne? Pas certain, dans la mesure où Joachim Löw pourrait changer au moins sept ou huit joueurs, pour réintégrer les stars laissées au repos ce mercredi, Timo Werner, Serge Gnabry, Leroy Sané, Toni Kroos et Emmanuel Neuer notamment.

Par les temps qui courent, toute victoire est cependant bonne à prendre pour la Mannschaft. La sélection de Joachim Löw restait en effet sur quatre nuls pour une seule victoire en septembre-octobre.

Depuis quelques semaines, les critiques pleuvent dru sur le sélectionneur, et les fans continuent de bouder leur équipe nationale: avant le Covid-19, les quadruples champions du monde n'arrivaient plus à remplir les stades, et depuis septembre, les audiences TV des matches de la sélection battent des records à la baisse.

- Trapp sauve la victoire -

Le spectacle offert mercredi ne réveillera pas d'un coup la passion perdue. Les jeunes recrues de Löw ont certes joué avec enthousiasme, mais montré les mêmes limites que leurs aînés lors des rencontres précédentes.

Derrière, des prises de risques inutiles dans la relance qui auraient pu être punies, comme cette passe du néophyte Riedle Baku directement à un attaquant Tchèque à 25 mètres du but (21e). Et devant, une incapacité à transformer en but des occasions franches, à l'image des duels ratés de Julian Brandt (32e) et Nadiem Amiri (43e) face au gardien tchèque Jiri Pavlenka, auteur de plusieurs belles parades dans la soirée.

Lucas Waldschmidt a marqué sur un centre sans contrôle de Philipp Max (PSV Eindhoven), excellent dans le couloir gauche pour sa première sélection (1-0, 13e). Au départ de l'action, Pavlenka avait repoussé un superbe tir du milieu de Mönchengladbach Florian Neuhaus, qui a lui aussi rendu une très bonne copie pour sa deuxième cape. Mais à l'image de ses attaquants, il a manqué deux occasions de but en deuxième période qui auraient pu tuer le match.

Si l'Allemagne n'avait pas gâché ses opportunités, elle aurait pu tranquillement atteindre la pause avec 3 buts d'avance, et la messe aurait été dite. Elle a au contraire tremblé jusqu'au bout, laissant les Tchèques prendre par moment le contrôle du match, et Kevin Trapp a même sauvé la victoire à la 82e minute en détournant du bout des doigts une tentative adverse.