Accéder au contenu principal

Ligue des champions : l'OM perd face à Porto et bat le record de défaites consécutives

Marseille a enregistré sa treizième défaite d'affilée en Ligue des champions face à Porto.
Marseille a enregistré sa treizième défaite d'affilée en Ligue des champions face à Porto. © Nicolas Tucat, AFP
4 mn

L'Olympique de Marseille est éliminé de la Ligue des champions après sa défaite à domicile mercredi 2 à 0 contre le FC Porto. Une treizième défaite consécutive dans la compétition qui constitue un triste record pour les Olympiens. Pourtant, l'OM n'a pas démérité.

Publicité

Triste record pour l'OM en Ligue des champions. Marseille, de nouveau battu par le FC Porto mercredi 25 novembre (0-2), a été éliminé de la C1, enchaînant une 13e défaite record dans cette compétition.

Les Marseillais arrivaient pourtant avec la ferme intention d'éviter "la honte" de ce record, comme l'affirmait Florian Thauvin en conférence de presse. André Villas-Boas avait d'ailleurs pour l'occasion mijoté une petite révolution en laissant sur le banc Dario Benedetto et Dimitri Payet afin de leur préférer Valère Germain et le jeune Luis Henrique.

Des choix inspirés. L'OM parvient à presser haut et joue dans la moitié de terrain de Porto. Derrière la charnière centrale, Gonzalez et Balerdi sont plus présents physiquement dans les duels que leurs homologues du match aller. Reste à marquer. Ce que les Marseillais semblent incapables de faire, trop maladroits dans le dernier geste.

En face, Porto est sûr de ses forces et punit Marseille sur une de ses rares occasions. Sur un corner frappé côté droit, Grujic place sa tête dans la surface. Kamara repousse, le ballon profite à Zaidu qui, après avoir buté une première fois sur Mandanda, parvient à conclure (0-1, 39e).

L'espoir puis la douche froide

À l'heure de jeu, l'entraîneur phocéen tente un coup tactique en faisant entrer simultanément trois remplaçants : Luis Henrique est remplacé par Dimitri Payet. Valère Germain par Dario Benedetto tandis que Boubacar Kamara laisse sa place à Michael Cuisance. L'entrée du meneur de jeu réunionnais dynamise l'attaque phocéenne. Notamment lorsqu'il adresse une belle ouverture pour Thauvin mais Zaidu intervient in extremis.

L'OM veut y croire. Surtout lorsque Porto se retrouve à dix après un tacle violent de Marko Grujic sur Benedetto qui lui vaut logiquement un deuxième carton jaune (67e). Cependant, les espoirs de retour sont vite douchés. Dépassé par Marega, Balerdi commet l'irréparable dans la surface. Deuxième carton jaune pour le défenseur olympien, penalty pour Porto transformé par le capitaine Sergio Oliveira (0-2, 72e).

Pourtant, Marseille essaie. Sur coup franc, Payet trouve Aké dans la surface. Mais sa tête manque de puissance pour inquiéter Marchesin (89e). Dans les arrêts de jeu, c'est au tour de Dario Benedetto de trouver le poteau. Rien à faire, l'OM n'a toujours pas inscrit le moindre but en Ligue des champions cette saison.

L'OM n'a plus qu'un objectif, la troisième place pour être reversé en Ligue Europa. Il lui faudra battre l'Olympiakos au prochain match en renversant le score de l'aller (1-0) pour rejoindre Le Pirée à 3 points et tout jouer sur la dernière journée. Le FC Porto est quant à lui officiellement qualifié dès ce soir en huitième de finale.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.