Angleterre: Cavani accepte sa suspension mais se défend de toute intention raciste

Londres (AFP) –

Publicité

L'attaquant uruguayen de Manchester United Edinson Cavani a annoncé qu'il acceptait la suspension de trois matches prononcée par la Fédération anglaise jeudi pour le message jugé raciste qu'il avait publié sur Instagram fin novembre, mais s'est défendu d'avoir eu des intentions racistes.

"J'accepte les sanctions disciplinaires, en sachant que je suis étranger aux coutumes de la langue anglaise, mais je ne partage pas le point de vue" de la Fédération anglaise, a écrit jeudi soir Cavani sur son compte Twitter.

"Je présente mes excuses si j'ai offensé quelqu'un en exprimant mon affection à l'égard d'un ami, ce n’était pas du tout mon intention", a poursuivi l'ancien buteur du Paris SG.

"Je suis en paix avec moi-même, car je sais que j'ai toujours exprimé mon affection selon ma culture et ma façon de vivre", a-t-il conclu.

En réponse à un message de félicitations qui lui avait été adressé par un ami après son doublé décisif dans la victoire de Manchester United à Southampton (3-2) le 29 novembre, Cavani avait écrit "Gracias negrito" ("merci petit noir").

Après avoir effacé le message, Cavani avait présenté ses excuses et les Red Devils l'avaient défendu en expliquant que le mot avait été utilisé avec une intention amicale, et qu'il était doté d'une connotation différente en Amérique du Sud.

Ces explications n'ont pas suffi à lui éviter une suspension, une amende de 100.000 livres sterling (111.000 euros) et l'obligation de suivre un stage de sensibilisation.

En raison de sa suspension, Cavani, 33 ans et arrivé à Manchester United en octobre, ne pourra pas disputer le match de Premier League contre Aston Villa vendredi. Il manquera également la demi-finale de Coupe de la Ligue contre Manchester City et le troisième tour de la FA Cup contre Watford.

./jr/smr