Rétrospective 2020: de la mort de Kobe Bryant au sacre des Lakers

Los Angeles (AFP) –

Publicité

L'année 2020 a débuté dans les larmes pour la Lakers Nation, la communauté des supporters des Lakers, avant de se finir dans la liesse. Le 26 janvier, par un matin brumeux, Kobe Bryant, 41 ans, sa fille Gianna, âgée de 13 ans, et sept autres personnes ont perdu la vie dans un accident d'hélicoptère survenu à Calabasas, près de Los Angeles. Pour le monde du sport, le choc est brutal. Pour les Lakers, la peine est incommensurable. LeBron James promet de perpétuer l'héritage laissé par l'idole en allant à la conquête du titre, dix ans après le dernier glané par son glorieux aîné.

Huit mois et demi plus tard, le 11 octobre, dans un contexte sans précédent, entre pandémie de Covid-19 et lutte contre l'injustice raciale qui n'a jamais autant mobilisé les joueurs, le "King" tient parole. Vainqueurs du Miami Heat (4-2), les Lakers décrochent leur 17e étoile, la plus "Bryant".