Top 14 : L'exploit pour Castres, la désillusion pour Lyon

Lyon (AFP) –

Publicité

En infériorité numérique dès la 3e minute, Castres a réussi l'exploit de s'imposer 15 à 14 aux dépens de Lyon, qui concède sa seconde défaite de suite, samedi au stade de Gerland en match de la 13e journée de Top 14.

Le bonus offensif arraché dans les ultimes instants avec l'essai de Charlie Ngatai (80e) apparaît vraiment comme une maigre consolation pour le LOU déjà battu à Brive la semaine dernière (12-8), une défaite qui avait mis un terme à une période d'invincibilité de sept rencontres.

Les Castrais, qui ont changé d'encadrement dans la semaine, avec la nomination au poste d'entraîneur principal de Pierre-Henry Broncan, ont évolué 76 minutes à quatorze contre quinze après le carton rouge infligé au centre Yann David pour un plaquage à l'épaule sur le Lyonnais Josh Tuisova (4e).

Grâce à ce succès, le troisième à l'extérieur cette saison, les Tarnais (12e) comptent vingt points au classement et cèdent l'avant-dernière place du classement à Montpellier.

De leur côté les Lyonnais restent au cinquième rang, avec trente points, avant les matches de dimanche.

On ne donnait pourtant pas cher de la peau des visiteurs à la huitième minute.

Réduit à quatorze et pénalisés en mêlée, ils ont encaissé un essai sur un groupé pénétrant conclu par le 2e ligne australien, Izaak Rodda dès la 8e minute (7-0).

Mais au final, la soirée a été longue pour les Lyonnais incapables de maîtriser leur sujet face à un adversaire particulièrement coriace.

Admirables d'abnégation et de combativité, les Castrais se sont battus sur tous les ballons, paraissant plus souvent être un de plus sur le terrain, qu'un de moins.

Ils ont réussi à égaliser sur un essai de Anthony Jelonch transformé par Benjamin Urdapiletta, une action qui a récompensé un gros temps fort du CO (7-7, 25e).

Souvent à la limite, du hors-jeu et de la provocation, mûs par une énergie parfois mal contrôlée, avec notamment cette pénalité retournée (36e) après avoir enfoncé la mêlée lyonnaise, ils ont pris l'avantage sur une pénalité de Benjamin Urdapilleta (10-7, 62e) puis un essai de Geoffrey Palis (15-7. 75e).

De leur côté, les Lyonnais, souvent pris devant, ont semblé étrangement apathiques, ne parvenant pas à envoyer du jeu et à trouver des espaces malgré leur supériorité numérique.