Echecs: la Fédération internationale choisit à sa tête une ex-ministre lettone

Riga (AFP) –

Publicité

La Fédération internationale des échecs FIDE a désigné à la tête de sa direction Dana Reizniece-Ozola, grand-maître féminin international, députée et ancienne ministre lettonne des Finances.

Mme Reizniece-Ozola avait fait la "une" de la presse internationale en 2016 après avoir battu la championne du monde, la Chinoise Hou Yifan, pendant l'Olympiade d'échecs à Bakou, en Azerbaïdjan.

Membre du gouvernement à l'époque, elle avait dû à l'époque se faire remplacer à une réunion des ministres de l'UE pour pouvoir continuer le tournoi.

Agée de 39 ans, l'ex-ministre a toujours déclaré que sa passion pour les échecs l'avait aidée à surmonter le stress lié à la politique.

"J'ai décidé d'abandonner mon mandat parlementaire pour pouvoir consacrer tout mon temps et toute mon énergie au travail à la FIDE", a confirmé lundi Mme Reizniece-Ozola sur Facebook.

Ses responsabilités comprendront "les questions administratives et financières, ainsi que le fonctionnement de la plupart des commissions, y compris celle des échecs dans l'éducation - un domaine qu'elle considère comme une priorité absolue", a indiqué la FIDE dans un communiqué lundi.

Mme Reizniece-Ozola a remporté pour la première fois le championnat national féminin chez les adultes quand elle n'avait que 15 ans. Elle a été double championne d'Europe juniors et est devenue grand-maître à l'âge de 19 ans.

En 2017, elle était une des quatre candidats, et la seule femme, présélectionnés pour remplacer Jeroen Dijsselbloem à la tête de l'Eurogroupe, mais finalement n'a pas obtenu ce poste.

Membre d'un petit parti de centre-droit, l'Alliance des Verts et Fermiers, elle a été citée comme candidate possible au poste de Premier ministre à l'issue des législatives de 2018.

S'intéressant depuis longtemps à l'espace, elle a aussi le titre de MBA de l'Université spatiale internationale en France et a suivi une formation à la NASA.