Le retour de Darius Rochebin sur LCI arbitré d'ici fin janvier

Paris (AFP) –

Publicité

La question du retour sur LCI du présentateur suisse Darius Rochebin, mis en cause dans un scandale de harcèlement dans son pays, sera tranchée à la fin janvier, a annoncé Thierry Thuillier, directeur général adjoint de l'information de TF1.

Le journaliste, nouvelle figure de la chaîne d'info française depuis la rentrée, s'était retiré fin octobre de l'antenne, après avoir été mis en cause dans une enquête du quotidien helvète Le Temps.

L'investigation du quotidien de référence suisse exposait par le menu des faits de harcèlement et des "comportements déplacés" au sein du groupe audiovisuel public suisse RTS commis par plusieurs hauts responsables, le gros de l'article étant consacré à Darius Rochebin, 53 ans, présentateur du journal du soir pendant plus de vingt ans.

L'ancienne vedette de RTS avait répondu début novembre en portant plainte pour diffamation contre le quotidien, contestant "une série d'allégations, d'insinuations et d'amalgames" qui le présentent "sous un jour qui ne correspond aucunement à la réalité", selon ses avocats.

Côté TF1, si le "groupe ne tolèrera aucun agissement de cet ordre-là", "il y a toujours la présomption d'innocence", a argué Thierry Thuillier sur France Inter.

Plus de deux mois après, "force est de constater (...) qu'on est toujours sur un article d'un magazine sérieux -c'est vrai- mais avec des accusations anonymes sans dépôt de plainte, il n'y a aucune procédure judiciaire", a-t-il poursuivi.

Donc, le retour de Darius "est en discussion", a déclaré le responsable de l'information.

Si Darius Rochebin était retiré de l'antenne, "cela [voudrait] dire qu'il suffit d'un article de presse avec des accusations anonymes contre n'importe quel collaborateur, n'importe quelle collaboratrice, de n'importe quel média (...) pour qu'une entreprise décide de dire +on vous retire et vous ne revenez pas+", a-t-il expliqué.

Depuis son départ de l'antenne, Darius Rochebin est remplacé par Elisabeth Martichoux.