L1: Lille surpris à domicile par une séduisante équipe d'Angers

Villeneuve-d'Ascq (AFP) –

Publicité

Lille a réalisé la contre-performance de la soirée en se faisant surprendre à domicile (2-1) par une séduisante équipe d'Angers, mercredi lors de la 18e journée de Ligue 1.

Le Losc, qui a concédé sa première défaite de la saison sur sa pelouse, abandonne sa deuxième place au Paris SG, accroché à Saint-Etienne (1-1), et voit Lyon, qui a battu Lens (3-2), s'échapper avec trois points d'avance en tête du classement.

Les Nordistes ont réalisé une première période catastrophique. Ils ont tenté d'arracher le nul après la pause mais ont manqué de précision pour déstabiliser un adversaire très bien en place.

Le SCO, très à l'aise à l'extérieur depuis quelques semaines, a créé la surprise grâce à une superbe entame de match: un doublé très rapide du défenseur Romain Thomas (6e, 11e) a mis sur la voie du succès des Angevins n'ayant même pas tremblé après la réduction du score par Burak Yilmaz (42e).

Les hommes de Stéphane Moulin, vainqueurs de Marseille juste avant la trêve, grimpent à une prometteuse 7e place avec 30 points, à seulement six longueurs des Lillois.

- Le Losc méconnaissable -

D'entrée de jeu, le SCO a imposé un gros pressing qui a étouffé les Dogues et a vite porté ses fruits. Après une première frappe de Mathias Pereira Lage contrée (3e), les Angevins ont ouvert le score sur une frappe de Thomas après un centre mal dégagé par Tiago Djalo (1-0, 6e).

Pour la première fois de la saison, le Losc s'est retrouvé mené à domicile en championnat. Et la situation s'est aggravée peu après quand Thomas s'est offert un doublé en reprenant un corner de la tête (2-0, 11e).

Angers a ainsi confirmé son statut de meilleure équipe sur corner avec ce sixième but cette saison. C'est tout l'inverse pour Lille qui en déjà a concédé cinq dans cet exercice, le plus mauvais total pour un club de Ligue 1.

Assommé, le Losc a mis longtemps pour réagir. Méconnaissables, les joueurs de Christophe Galtier ont semblé manquer de rythme et ont fait preuve d'un déchet technique très inhabituel.

Pourtant, Yimaz a relancé les siens peu avant la mi-temps sur la première occasion lilloise de la première période: Jonathan Bamba a lancé le Turc dans la surface et ce dernier a réduit le score d'une frappe croisée dans le petit filet (2-1, 42e).

Ce huitième but de l'avant-centre a enfin réveillé les Nordistes qui ont bien fini le premier acte et entamé tambour battant le second. Ainsi, Yilmaz est passé près du doublé dès la reprise mais son but a été refusé pour une main préalable de Jonathan David (48e).

Le bloc angevin a ensuite très bien contenu les timides offensives lilloises. Malgré un Benjamin André impressionnant, le Losc n'a pas réussi à gommer son déchet technique, ce qui l'a fortement pénalisé.

Hormis un coup franc d'Yilmaz qui s'est écrasé sur la barre transversale (78e) et un arrêt de Paul Bernardoni à la dernière seconde (90e+6), les Dogues n'ont pas mis en danger le SCO.