Basket: l'Euroligue, un club européen fermé

Paris (AFP) –

Publicité

Onze des dix-huit équipes qui participent à l'édition 2020-21 de l'Euroligue disposent d'une licence permanente qui leur garantit une participation d'une saison à l'autre que que soit leurs résultats, un club fermé dans lequel Villeurbanne devrait rentrer à partir de la saison prochaine.

Vendredi soir, le président de l'instance organisatrice de l'épreuve-phare du basket-ball européen, Jordi Bertomeu a annoncé qu'un "accord de principe" avait été trouvé pour que l'Asvel obtienne une licence permanente. L'officialisation de la validation définitive de cet accord pourrait intervenir d'ici fin février-début mars.

Parmi les onze équipes actuelles disposant de cette licence dite A, trois sont espagnoles (Real Madrid, Barcelone et Vitoria), deux grecques (Olympiakos, Panathinaïkos), deux turques (Efes Istanbul et Fenerbahce), une israélienne (Maccabi Tel-Aviv), une lituanienne (Kaunas), une russe (CSKA Moscou) et une italienne (Milan).

Villeurbanne et le Bayern Munich bénéficient d'une invitation, ou wild-card, depuis 2019, pour deux saisons.

Les cinq places restantes sont attribuées au vainqueur de l'Eurocoupe de la saison précédente (Valence), aux vainqueurs des Ligues allemande (Berlin, car Bayern, champion, était déjà qualifié), russe (Khimki Moscou, car CSKA Moscou, champion, était déjà qualifié) et adriatique (Etoile rouge Belgrade), plus une wild-card pour Saint-Pétersbourg.

L'un des critères d'attribution de la licence permanente est la capacité pour un club de disputer ses matches à domicile dans une salle accueillant au moins 10.000 spectateurs.

L'Euroligue, ou "EuroLeague" en anglais, créée en 2000, a signé en novembre 2015 un contrat de partenariat avec le géant des droits sportifs IMG: il porte sur dix ans et IMG s'est engagé à investir 630 millions d'euros sur la période pour la commercialisation et la diffusion à la télévision de l'épreuve.

IMG tablait en 2015 sur des recettes globales pour les clubs de 900 millions d'euros, mais c'était avant la pandémie de coronavirus qui a conduit à l'annulation de l'édition 2019-20 après la saison régulière.

Pour l'édition en cours, chaque équipe, quels que soient ses résultats, devrait encaisser 1,5 million d’euros si elle possède une licence longue durée ou 500.000 euros si elle n’en possède pas.

S'ajoute à cela une prime de résultat allant de 150.000 euros, pour le 14e de la phase régulière, qui progresse ensuite en fonction du classement pour atteindre 1,5 M EUR pour le vainqueur.

./jr/dep