Roku va diffuser gratuitement les vidéos courtes et haut de gamme du défunt Quibi

Publicité

San Francisco (AFP)

Le service de streaming Roku a annoncé vendredi avoir racheté la bibliothèque de vidéos de Quibi, qu'il va diffuser gratuitement dès cette année, offrant ainsi une seconde vie aux courts programmes de la plateforme lancée en grande pompe en avril 2020.

Fondée par Jeffrey Katzenberg, un ancien patron de Disney, Quibi (pour "quick bites" ou "bouchées") a pris du service en avril dernier mais a fermé six mois plus tard. Elle était conçue avant tout pour un public mobile, avide de contenus courts disponibles sur smartphone ou tablette... Des comportements que la pandémie a drastiquement réduits.

"La chaîne Roku va bientôt héberger des séries nominées aux Emmys (...) avec des stars comme Idris Elba, Kevin Hart (...) et bien d'autres", s'est félicitée l'entreprise dans un communiqué.

Elle ne donne pas le montant de la transaction, mais le Wall Street Journal croit savoir que Roku a payé "bien moins" de 100 millions de dollars pour acquérir le catalogue.

Quibi avait misé gros, avec 50 programmes disponibles dès le premier jour et des longs-métrages payés jusqu'à 100.000 dollars la minute, autant que les grosses productions de Netflix.

Mais le succès n'a pas été au rendez-vous, malgré le téléchargement de l'application sur des millions de mobiles. Les mesures de confinement ont en effet favorisé les plateformes sur tous les écrans et les formats longs traditionnels.

En outre, "l'idée n'était pas suffisamment solide pour justifier un service de streaming à part entière" ont admis en octobre Jeffrey Katzenberg et Meg Whitman, la directrice générale.

Contrairement à Quibi ou Netflix, la chaîne Roku est gratuite. La société tire ses revenus de la publicité. Comme Tubi ou Pluto TV, elle mise sur des films et séries globalement moins récents et sur une certaine tolérance des utilisateurs face aux spots publicitaires, à la manière de certaines chaînes de télévision privées.

L'acquisition de contenus exclusifs, que les spectateurs ne peuvent pas regarder ailleurs, peut lui permettre d'augmenter ses tarifs.

Mercredi, elle a annoncé avoir dépassé les 50 millions de comptes actifs en 2020, soit 14 millions de plus que l'année d'avant.

Quibi avait fixé son abonnement à 5 dollars par mois avec publicité ou 8 dollars sans, un prix comparable à celui de Disney+, qui dispose lui des catalogues Marvel, Pixar, etc.

Au-delà de la pandémie, Quibi est apparu alors que le paysage du streaming était déjà devenu très dense, Disney+ et Apple TV+ étant entrés en scène avec des moyens importants il y a un an. HBO Max (AT&T) et Peacock (Comcast) ont pris du service au printemps dernier.