Italie: l'AC Milan retrouve la victoire et "Ibra"

Rome (AFP) –

Publicité

L'AC Milan, trois jours après sa première défaite en championnat face à la Juventus (1-3), est reparti de l'avant face au Torino (2-0) samedi à San Siro, avec en prime le retour de Zlatan Ibrahimovic.

"Ibra", absent depuis sept semaines après deux blessures coup sur coup, est entré pour une poignée de minutes en fin de match, sans avoir de vraie opportunité de signer ce retour par un but.

Le score était alors déjà acquis en faveur des Rossoneri, assurés de rester en tête du championnat à l'issue de la 17e journée de Serie A, étalée jusqu'à lundi.

Avant de fouler à nouveau la pelouse, c'est en spectateur actif, donnant de la voix, que le Suédois a assisté depuis le banc à la première période parfaite de Milan.

Theo Hernandez, qui avait été éteint par Federico Chiesa contre la Juve, avait retrouvé ses jambes. Multipliant les incursions, le Français était à l'origine de l'ouverture du score avec une percée plein axe qui ouvrait une brèche dont profitait Rafael Leao, après un relais de Brahim Diaz (25e).

Diaz, prêté par le Real Madrid, affichait à son tour son sens de la percussion pour aller provoquer la défense turinoise et obtenir un penalty sur une faute, signalée par la VAR, d'Andrea Belotti. Franck Kessié (36e) transformait sans trembler son quatrième penalty de la saison (six buts au total).

- Transversale et VAR -

La suite fut un peu plus compliquée pour le leader, sauvé par la transversale juste avant la pause (coup franc de Rodriguez, 43e) puis par la VAR qui a annulé un penalty accordé au Torino (50e). Le milieu Sandro Tonali se blessait d'ailleurs sur cette action litigieuse, sortant pour aller rejoindre une infirmerie déjà bien remplie à Milan.

Malgré cette seconde période plus probante, Torino replonge dans la zone rouge (19e) après la victoire du Genoa dans l'après-midi sur Bologne (2-0).

L'AC Milan (40 pts) conservera pour sa part la tête à l'issue de la 17e journée qui se poursuit dimanche avec deux oppositions de haut de tableau: entre l'AS Rome (3e, 33 pts) et l'Inter Milan (2e, 36 pts) à la mi-journée, puis entre la Juventus (5e, 30 pts) et Sassuolo (6e, 29 pts) en soirée.

L'Atalanta Bergame (4e, 31 pts) s'est également imposée samedi sur le terrain de Benevento (4-1) grâce à un Josip Ilicic des grands jours, auteur du premier but et impliqué sur trois des quatre réalisations de son équipe.

Le Slovène a pris en main la "Dea" depuis la mise à l'écart en décembre du meneur de jeu et capitaine Alejandro "Papu" Gomez, en froid avec l'entraîneur Gian Piero Gasperini.

Avec son toucher de balle retrouvé et la réussite des Colombiens Duvan Zapata et Luis Muriel, l'Atalanta renoue en ce début d'année avec sa puissance de feu offensive. Elle reste sur sept matches sans défaite (avec plus de trois buts par match en moyenne).

"C'est vraiment un bon moment pour nous, on a retrouvé de la confiance dans notre jeu, la capacité de le dérouler pendant 90 minutes et aussi de l’enthousiasme", s'est félicité Gian Piero Gasperini.