Ski alpin: Schwarz remporte le slalom d'Adelboden, déception française

Adelboden (Suisse) (AFP) –

Publicité

L'Autrichien Marco Schwarz a remporté dimanche le slalom de Coupe du monde d'Adelboden, dont le tracé a piégé en deuxième manche les Français Clément Noël et Victor Muffat-Jeandet qui avaient dominé la première.

Quatrième de la première manche, Schwarz s'est sorti sans erreur d'une Chuenisbärgli verglacée et plongée dans l'ombre, pour devancer au total l'Allemand Linus Strasser de 14/100e et le Britannique Dave Ryding de 15/100e.

L'Autrichien de 25 ans prend la tête du classement de la spécialité avec 16 points d'avance sur le surprenant Strasser, qui avait remporté le slalom de Zagreb mercredi, et 39 sur l'Autrichien Manuel Feller.

La course s'est jouée dans un mouchoir de poche, à la différence des deux géants écrasés vendredi et samedi par Alexis Pinturault, et les dix premiers se tiennent en 51 centièmes au cumul des deux manches.

Meilleur chrono de la première manche, comme à Zagreb, et très bien parti en deuxième, Clément Noël a vu fondre son avance dans le mur final à 60%, perdant son tempo après une première faute pour finir à la huitième place.

- Pinturault émoussé -

"Je suis vraiment énervé après moi. C'est sûr que la manche est difficile, mais c'était plus que possible de gagner", s'est désolé le Vosgien de 23 ans, qui a manqué l'an dernier le petit globe de slalom pour deux points.

Funambule des piquets serrés, connu pour ses traces directes et risquées, il a estimé avoir "hyper mal skié la partie basse". "Il y avait du bon ski jusqu’à ma faute après la double, une partie où je me suis un peu relâché. Je voulais me reposer un peu avant le mur, un peu déconcentré je mets un petit intérieur", décrypte-t-il.

Son compatriote Victor Muffat-Jeandet a lui failli sortir dès le haut de la piste et s'est battu pour rentrer dans le tracé et boucler la manche, au prix d'une dégringolade de la 2e à la 26e place.

Emoussé après son double succès sur la Chuenisbärgli, Alexis Pinturault finit lui 17e. "Ce n’était pas facile de se mettre dans le rythme après les deux jours de géant, forcément on est fatigué", reconnaissait le Savoyard après la première manche.

- Hiérarchie bousculée -

Il grappille néanmoins 14 points et en compte désormais 129 d'avance sur le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde, son dauphin dans la course au gros globe, avant les deux descentes de Wengen favorables à son rival.

Frustré par son début de saison, avec une sortie de piste à Alta Badia, une cinquième place à Madonna di Campiglio et une septième mercredi à Zagreb malgré plusieurs manches excellentes, Clément Noël n'est pas le seul favori à déchanter.

Prétendant régulier au classement général et déjà décevant en géant, le Norvégien Henrik Kristoffersen est sorti en deuxième manche et rétrograde de la 2e à la 5e place dans la course au petit globe du slalom.

Couronné l'an dernier dans l'Oberland et auteur lui aussi d'un début de saison sans relief, le Suisse Daniel Yule finit à la 7e place, signe d'une hiérarchie bousculée parmi les techniciens.

Mais les slalomeurs attaquent seulement leur festin du mois de janvier, avec encore cinq épreuves et de belles classiques: Wengen dimanche prochain, puis Kitzbühel, Schladming, et deux slaloms à Chamonix.