NBA: Leonard fait gagner les Clippers, Durant n'empêche pas le revers des Nets

Los Angeles (AFP) –

Publicité

Kawhi Leonard a été déterminant dans le succès des Clippers sur Chicago, au contraire de Kevin Durant, impuissant lors de la défaite de Brooklyn contre Oklahoma City, dimanche en NBA où le choc Boston-Miami a été reporté à cause du coronavirus.

. Leonard ranime les Clippers

Débarrassé de sa protection faciale qui le gênait depuis plusieurs matches, consécutivement à un coup de coude de son coéquipier Serge Ibaka reçu à la bouche, "Terminator" a retrouvé toutes ses sensations pour permettre aux Clips de venir à bout des Bulls (130-127).

Deux jours après l'embarrassante défaite de son équipe contre Golden State après avoir dilapidé 20 points d'avance, il a montré l'exemple au 3e quart-temps, en réussissant 21 de ses 35 points (7/9 derrière l'arc), pour dépasser la barre des 10.000 depuis le début de sa carrière.

Une performance qu'il a sobrement attribuée "au travail acharné et au dévouement". "Je m'implique tous les jours et j'ai mon esprit fixé sur un objectif", a ajouté celui qui brigue un 3e titre de champion après 2014 (San Antonio) et 2019 (Toronto).

En face, les 45 points (10/15 à longue distance) de Zach LaVine ont été vains.

. Les Lakers reprennent la tête

Porté par l'adresse (27 pts, 9/12 aux tirs) d'Anthony Davis, L.A. s'est imposé sans forcer à Houston (120-102) où le match a été plié à la pause (19 pts d'écart).

LeBron James a rendu une copie complète (18 pts, 7 passes, 7 rbds), non sans se faire peur en recevant un coup à la tête de la part de DeMarcus Cousins, exclu pour cette faute technique, la seconde après une première consécutive à une altercation avec Markieff Morris.

Avec ce 8e succès en 11 matches, les Lakers remontent en première position à l'Ouest devant Phoenix. Les Rockets, où James Harden a été limité à 20 points (9 passes) ne décollent toujours pas (13e).

. Le tonnerre gronde sur Brooklyn

Pour ses retrouvailles avec le Thunder, où il a joué huit saisons, Kevin Durant n'a pu empêcher la défaite des Nets sur leur parquet (129-116). De retour après dix jours de quarantaine (cas contact), il a pourtant brillé (36 pts, 11 rbds) en l'absence persistante de Kyrie Irving pour raisons personnelles.

Brooklyn, dont le bilan repasse en négatif (5 victoires, 6 défaites), a sombré dans le troisième quart-temps (37-18). Ses largesses défensives ont profité à Shai Gilgeous Alexander (31 pts à 11/16, 7 passes) et au rookie Hamidou Diallo (25 pts) en sortie de banc.

Deux "Frenchies" se faisaient face: Timothé Luwawu-Cabarrot (12 pts, 4 passes) et Théo Maledon, légèrement plus discret (3 pts, 5 passes, 2 interceptions) dans les rangs d'OKC, qui enchaîne un 3e succès d'affilée.

Toujours à New York, à Manhattan cette fois, les Knicks ont concédé leur deuxième défaite consécutive contre Denver (114-89).

Et elle a été aisée, puisque les Nuggets, où Nikola Jokic a encore été le plus en vue (22 pts, 10 rbds, 5 passes), ont compté 21 longueurs d'avance à la mi-temps, sans que leurs adversaires ne la réduisent ensuite. Côté NY, seul Julius Randle (29 pts, 10 rbds, 5 passes) a surnagé.

Les deux équipes ont le même bilan à l'équilibre (5-5).

. Les Warriors musèlent les Raptors

Le remake des finales 2019 a tourné à l'avantage (106-105) de Golden State aux dépens de Toronto.

L'ailier camerounais Pascal Siakam, auteur d'une solide performance (25 pts, 11 rbds) a vu sa tentative au buzzer échouer d'un rien. Frustrant pour les Raptors, battus pour la 7e fois en 9 rencontres.

Pour les Warriors, cette 6e victoire (4 défaites) fut d'autant plus dure à décrocher que Stephen Curry est passé au travers (2/16 aux tirs, 11 pts, 9 rbds, 6 passes), mais leur collectif fonctionne bien.

A Detroit, un premier quart-temps canon (34-19), dans le sillage de Donovan Mitchell (28 pts) et un resserrement défensif dans le money-time autour de Rudy Gobert (19 rbds, 4 contres, 4 pts) ont permis à Utah de contenir les Pistons Détroit (96-86). Ce succès maintient le Jazz (6-4) dans le haut du classement à l'Ouest.