Hand: Guigou a "envie de s'éclater pendant ce Mondial"

Guizeh (Egypte) (AFP) –

Publicité

L'équipe de France masculine de handball a "envie de s'éclater" pendant le Mondial en Egypte après avoir "souffert" en 2020, avec l'élimination précoce à l'Euro et la pandémie, a déclaré vendredi le capitaine Michaël Guigou au lendemain d'un éclatant succès face à la Norvège (28-24).

Les Bleus accéderont samedi au tour principal s'ils battent l'Autriche.

Q: C'est un vent de révolte qui vous a poussés contre la Norvège?

R: "C'est un match qui était important. Après la Serbie (défaite et nul une semaine auparavant en qualifications à l'Euro-2022, NDLR), on n'était pas fiers de ce qu'on faisait, de ce qu'on donnait sur le terrain, on avait envie de faire mieux. C'est un match sur lequel on va s'appuyer, qui montre la réalité de notre jeu. On travaille chaque jour, on se remet en question. On sait que pour aller plus loin, il va falloir travailler mais en gardant cet état d'esprit, ça devrait bien se passer."

Q: Vous êtes le nouveau capitaine de cette équipe. Comment avez-vous endossé ce rôle? Quel type de capitaine êtes-vous?

R: "C'est surtout l'état d'esprit de l'équipe qui était à conforter, il fallait garder confiance en nous, en nos forces, en nos individualités. On a souffert l'année dernière de tout ça et il était important qu'on retrouve cet état d'esprit d'équipe et c'est ce qu'on a eu hier. Je me concentre aussi pas mal là-dessus pour aider les joueurs à avoir confiance en ce qu'on a envie de faire. On arrive à la retrouver petit à petit. Ce sont des discours individuels par moments, collectifs par d'autres, que je fais pour que les joueurs se sentent investis, mais la parole est ouverte à tout le monde."

Q: Ce succès vous redonne des habits de favoris que vous aviez délaissés après l'Euro...

R: "Ce n'est pas parce qu'on a gagné la Norvège qu'on oublie ce qu'on a été capables de faire il y a une semaine. On sait que dans une compétition, il faut faire preuve d'humilité, de remise en question, bien faire la séparation entre les matches et se reconcentrer de suite sur ce match qui nous attend demain (contre l'Autriche) et qui ne sera pas forcément évident. On a envie de continuer ce qu'on a fait hier, de prendre du plaisir sur le terrain comme on a essayé de le faire sur la première action où on s'est payé un kung-fu (de Kentin Mahé sur une passe de Guigou), de montrer qu'on a envie de s'éclater pendant ce Mondial."

Propos recueillis en conférence de presse