Top 14: Bordeaux-Bègles et Clermont se neutralisent, Pau capitalise

4 mn
Publicité

Paris (AFP)

Bordeaux-Bègles et Clermont se sont contentés d'un résultat nul qui les replacent néanmoins dans le peloton des équipes qualifiables pour la phase finale, samedi en match en retard de Top 14 où Pau s'est rassuré en vue du maintien.

Dans une partie serrée, l'UBB n'a pas été si loin d'un troisième succès consécutif à domicile, mais n'a pas réussi à se mettre à l'abri. Les Jaunards, qui jouaient exceptionnellement en vert, ont recollé au score (16-16) dans les cinq dernières minutes sur une pénalité du centre Jean-Pascal Barraque.

"On est déçus, frustrés (...) Mais aujourd'hui, on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Clermont a bien joué mais on a commis trop de fautes bêtes", a réagi l'ouvreur international de l'UBB Matthieu Jalibert au micro de Canal Plus.

Ce résultat fait plutôt les affaires de Clermont qui grimpe de la huitième à la quatrième place et se positionne juste devant l'UBB, cinquième avec le même nombre de points (35) mais un moins bon goal average général.

Les deux équipes sont assurées de rester dans le Top 6 à l'issue du week-end mais peuvent chacune perdre une place en fonction du résultat de Toulon, rétrogradé au huitième rang, qui se rend dimanche sur les terres du Racing 92, troisième.

L'UBB, désormais à jour avec 14 matches disputés, aimerait ne pas se faire doubler par Toulon qui, comme Clermont, aura encore un match à rattraper passé ce week-end.

Pour l'entraîneur clermontois Franck Azéma, le résultat "semble logique" même si les Bordelais "peuvent avoir des regrets". Notamment sur l'essai de l'ailier argentin Bautista Delguy, en première période, refusé pour un écran de Thierry Paiva dans l'action.

Au lieu de prendre jusqu'à dix longueurs d'avance, l'UBB est resté à portée de fusil de Clermont qui ne s'est jamais laissé trop distancé.

Après le premier essai du talonneur bordelais Maxime Lamothe (15), les Jaunards ont vite recollé (20) en jouant pourtant à treize contre quinze.

- Urios contrarié -

Les cartons jaunes infligés au capitaine Peceli Yato et au talonneur Adrien Pélissié n'ont pas empêché Damian Penaud d'aplatir. L'ailier, qui doit retrouver le XV de France fin janvier pour préparer le Tournoi, a été servi sur un plateau par l'autre ailier de l'ASM Alivereti Raka, auteur d'une accélération décisive.

Sur cette séquence, "on défend très mal", a souligné l'entraîneur de l'UBB Christophe Urios, contrarié par les fautes de main de son équipe. "C'est un match qu'on n'a pas su gagner et qui nous gonfle", a insisté le coach.

Le demi de mêlée clermontois Morgan Parra, précieux devant les perches (9 points), a loué l'attitude de son équipe: "En ce moment, on est en train de monter un peu notre curseur."

L'ASM est en effet sur la bonne voie. Le week-end dernier, elle avait mis fin à une série de trois défaites consécutives en s'imposant à Pau (42-31).

La Section s'est elle imposée de justesse à Bayonne (23-22), un concurrent direct pour le maintien, et recolle à hauteur de Castres, dixième, qui se rend dimanche à Montpellier, avant-dernier.

Privé de compétition depuis près d'un mois, après plusieurs contaminations au variant britannique du Covid-19, les Basques se sont battus comme des lions mais ont semblé souffrir physiquement sur la fin.

L'ailier palois Watisoni Votu, entré en seconde période, en a profité pour apporter un deuxième essai aux siens. L'ouvreur Antoine Hastoy, décisif devant les poteaux, a remis la Section devant et le score n'a plus bougé.