Top 14: Pau trouve la clé à Bayonne

3 mn
Publicité

Bayonne (AFP)

Pau, mal récompensé à la pause, a trouvé les ressources pour arracher un succès précieux dans la course au maintien sur le terrain de Bayonne (23-22) samedi soir, en match en retard de la 13e journée de Top 14.

Cette Section a du caractère. Dominatrice en première période mais pas payée, elle s'est appuyée sur sa mêlée, son point fort cette saison, pour prendre le dessus sur son voisin bayonnais, de retour à la compétition après un mois d'arrêt dû au Covid-19.

Pau, en manque de résultat au Hameau, empoche un deuxième succès à l'extérieur après celui obtenu lors de la journée inaugurale à Montpellier qui lui permet de respirer un peu mieux et de devancer les Héraultais de six points au classement.

De son côté, l'Aviron s'est accroché dans ce derby, pas le plus côté de la région, a eu la chance de virer en tête à la pause (19-16) contre le cours du jeu mais n'a pas su tenir la distance.

Avec encore deux matches en retard à disputer et trois points de retard sur son vainqueur du jour, rien n'est perdu pour les hommes de Yannick Bru, à condition de bien gérer la suite.

Ce samedi, les Palois, porté par un Antoine Hastoy de gala, en voulaient plus. Plus incisifs, plus entreprenants avec des vagues qui ont fait des ravages, notamment lors d'un premier acte quasiment à sens unique où il ne leur a manqué qu'un peu de réalisme.

Si Clovis Le Bail a bel et bien récompensé le travail de sa mêlée en inscrivant un essai en première main (19), Julien Fumat (23) et Lekima Tagitagivalu (39) se sont vu refuser deux essais bien amenés pour des passages en touche après avoir pourtant chacun passé la ligne.

A l'inverse, il n'a fallu qu'un séance plein axe aux Basques pour envoyer leur capitaine Jean Monribot sous les perches après la sirène de la pause, Gaëtan Germain assurant de son côté un sans faute au pied pour sanctionner l’indiscipline visiteuse.

Sur sa lancée, Bayonne a mieux repris - pénalité de Gaëtan Germain - mais a cédé face à la puissance du pack béarnais. En enchaînant les mêlées gagnantes, les gros ont mis Watisno Votu sur orbite pour l'essai de la délivrance (63, 22-23).

Car derrière, Bayonne a manqué de rythme et de carburant pour repasser devant, face à une Section défensivement solide et qui n'a rien cédé.