Tour de France: Démare "sur un pied d'égalité" avec Pinot  

3 mn
Publicité

Paris (AFP)

Arnaud Démare, qui fera l'été prochain son retour dans le Tour de France après deux éditions manquées, a estimé mardi être "sur un pied d'égalité" avec Thibaut Pinot, l'autre chef de file de l'équipe Groupama-FDJ.

"J'étais souvent mis derrière Thibaut, on est sur un pied d'égalité maintenant", a déclaré le champion de France lors de la présentation virtuelle de sa formation.

"On cherche toujours une rivalité entre leaders dans une équipe mais on arrive à bien choisir nos courses. Ce qu'on va essayer de mettre en place avec David (Gaudu), c'est possible avec Thibaut", a ajouté Démare à propos de la cohabitation prévue avec Gaudu lors de Paris-Nice dès le mois de mars puis du Tour de France.

Pour sa part, le patron de l'équipe française, Marc Madiot, a rappelé que Démare était déjà "le leader incontesté dans son domaine", le sprint.

"En France on est très polarisé sur le classement général du Tour", a-t-il relevé. "Il y avait peut-être un décalage d'image mais, en ce qui me concerne, je sais qu'Arnaud a eu un rôle déterminant dans l'équipe".

Démare (29 ans) a gagné deux étapes du Tour de France, l'une en 2017 et l'autre en 2018, avant de se consacrer ces deux dernières années au Giro. Pinot (30 ans), autre coureur emblématique de l'équipe française, est monté en 2014 sur le podium du Tour dont il a gagné trois étapes depuis sa première participation en 2012.

"Je voulais retourner au Tour avant même de connaître le parcours. Quand je l'ai vu, j'ai été emballé", s'est félicité aussi le champion de France. "L'an dernier, je n'imaginais pas qu'il y aurait autant de sprints sur le Tour. Quand je les voyais, je n'étais pas frustré, car j'étais axé sur le Giro, mais j'avais de l'envie".

Interrogé sur l'éventualité de lutter pour le maillot vert du classement par points, il a répondu: "Je pense partir au Tour dans le même état d'esprit qu'au Giro. Pour ce maillot, il faut des victoires. Cela deviendra un objectif quand la course sera lancée, après une semaine."

Fort de ses quatre succès d'étape dans le dernier Tour d'Italie, il a affiché sa confiance: "J'avais toujours rêvé d'être le sprinteur d'un grand tour. Je l'ai fait sur le Giro. J'ai envie de refaire la même chose, je sais que c'est faisable, avec mes coéquipiers on a tous le même objectif."