Mondial de hand: l'Egypte au pied de la pyramide danoise

Le Caire (AFP) –

Publicité

L'Egypte renaissante contre le favori danois: le premier quart de finale du Mondial de handball opposera le pays hôte au tenant du titre, avant les trois autres quarts disputés simultanément, notamment un savoureux Espagne - Norvège.

Avec la fin du tour principal lundi, le premier Mondial à 32 équipes - et à huis-clos - a livré ses premiers enseignements. Exit l'Allemagne, privée de plusieurs cadres qui ont décliné le déplacement en cette période de pandémie, la Croatie, qui enregistre le pire classement de sa jeune histoire, et la Slovénie, qui a dénoncé une organisation "indigne" après l'intoxication alimentaire dont 12 de ses joueurs auraient été victimes la veille du match décisif contre l'Egypte...

. Pour l'Egypte, "le moment de rêver"

La Fédération internationale (IHF) n'a pas réagi à la polémique. L'équipe égyptienne non plus, déjà tournée vers son plus grand défi depuis vingt ans: rallier à nouveau le carré final, comme en 2001 en France, via un exploit face au champion en titre danois.

"Etre qualifié pour les quarts de finale, c'est une grande chose. Il y a beaucoup de grandes équipes qui sont éliminées. On a atteint notre objectif et maintenant, c'est le moment de rêver", a déclaré à l'AFP l'ailier Mohammad Sanad, meilleur buteur face aux Slovènes (7 buts).

Huitième du dernier Mondial, championne du monde jeunes en 2019 avec Ahmed Hesham, coéquipier de Sanad à Nîmes, l'Egypte a progressé sous la baguette de techniciens espagnols, David Davis puis l'Espagnol Roberto Garcia Parrondo, actuellement aux commandes, au point de rivaliser de nouveau avec les Européens. Comme au tournant du millénaire (1995-2001), quand elle avait atteint 4 fois de suite les quarts de finale des Mondiaux.

. Début de suspicion

En face, Mikkel Hansen, lui aussi tombé malade dans la bulle sanitaire du centre du Caire, sera-t-il remis? La star du PSG était absente face au Japon (34-27) et à la Croatie (38-26), ce qui n'a pas empêché les tenants du titre de s'imposer largement.

Son absence mercredi renforcerait le climat de suspicion alimenté par les Slovènes, qui ont décrit dans le détail les "fortes douleurs" et autres vomissements subis par trois joueurs majeurs, Stas Skube, Dragan Gajic et Blaz Blagotinsek.

Dans l'hôtel du centre du Caire transformé en bulle sanitaire où l'Egypte, le Danemark, la Suède sont logés depuis le début, les équipes partagent le même espace commun de restauration mais chacune a sa salle et son buffet attitré.

. Hongrie et Qatar, les outsiders

La France et la Hongrie sont elles encore logées au pied des pyramides, à Gizeh, et s'affrontent dans l'ouest de la capitale égyptienne. Invaincus après deux phases de poule où ils ont alterné le meilleur face aux grosses équipes (Norvège et Portugal) et le moins bon face aux outsiders (Suisse et Algérie), les Français partiront favoris. Mais avec le demi-centre Maté Lékai et le gardien Roland Mikler, les Magyars ont aussi de solides arguments.

Les passionnés de handball le déplorent, deux autres quarts de finale auront lieu en même temps. L'Espagne, elle aussi invaincue, partira favorite face à la Norvège de Sander Sagosen qui est parfois apparu un peu trop esseulé dans son équipe.

Qualifiée sans trembler, la Suède partira avec plus de fraîcheur que le Qatar, présent pour la 3e fois sur les quatre dernières éditions. Miraculée du tour principal après sa victoire in extremis sur l'Argentine (26-25) lundi, l'équipe du Golfe, dirigée par l'Espagnol Valero Rivera, n'aura rien à perdre face aux jeunes Suédois. Et sera d'autant plus dangereuse.

Programme des quarts de finale mercredi (heure française):

(17h30) Danemark - Egypte (Stade international)

(20h30) Espagne - Norvège (Nouvelle capitale)

(20h30) France - Hongrie (6-Octobre)

(20h30) Suède - Qatar (Stade international)