Vendée Globe : Charlie Dalin franchit la ligne d'arrivée, le vainqueur reste à déterminer

Le skipper français Charlie Dalin passe la ligne d'arrivée du Vendée Globe, le 27 janvier 2021 aux Sables d'Olonnes.
Le skipper français Charlie Dalin passe la ligne d'arrivée du Vendée Globe, le 27 janvier 2021 aux Sables d'Olonnes. © Loïc Venance, AFP
10 mn

Près de trois mois après son départ, le skipper français Charlie Dalin a été le premier, mercredi soir, à franchir la ligne d'arrivée du Vendée Globe. Il n'est toutefois pas assuré d'être le vainqueur du fameux tour du monde à la voile.

Publicité

Charlie Dalin (Apivia) a été le premier à passer la ligne d'arrivée du Vendée Globe, mercredi 27 janvier dans la soirée, après 80 jours, 6 heures, 15 minutes et 47 secondes de mer mais il n'est pourtant pas assuré de remporter la course, deux de ses poursuivants bénéficiant de compensations pour avoir participé à un sauvetage.

La réaction de Charlie Dalin après avoir franchi la ligne d'arrivée
00:42

Ce marin normand, qui a pris part à son premier Vendée Globe à la barre d'un bateau volant dernière génération, a coupé la ligne à 20 h 35 au large des Sables d'Olonne dans une mer assez formée, dans la nuit noire mais entouré d'une multitude de bateaux venus à sa rencontre, équipés de lumières rouges.

Bien qu'il ait signé un véritable exploit, Dalin n'est pourtant pas assuré de remporter le Vendée Globe 2020, qui offre un finish très serré où cinq bateaux rivalisent pour les premières places, et dont deux ont reçu des compensations horaires, ce qui pourrait bouleverser le classement.

Herrmann a heurté un bateau de pêche

Pour avoir aidé aux recherches lors du sauvetage d'un concurrent naufragé, Kevin Escoffier, le 30 novembre, l'Allemand Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco), actuellement en troisième position, a reçu 6 heures de bonification et Yannick Bestaven (Maître Coq IV), actuel cinquième, a lui eu 10 heures et 15 minutes.

C'est donc une course contre la montre engagée pour ces deux marins : Herrmann doit franchir la ligne moins de six heures après Dalin s'il veut l'emporter, et Bestaven moins de 4 heures et 15 minutes après l'Allemand pour devenir victorieux.

Mais Herrmann s'est compliqué la tâche en heurtant un bateau de pêche mercredi soir alors qu'il naviguait en troisième position, à 160 km de l'arrivée aux Sables d'Olonne. Cette collision a causé des dommages sur le foil tribord (appendice qui permet de voler) "mais le marin va bien", ont indiqué les organisateurs.

Un finish hallucinant

"C'est dingue, le finish est juste hallucinant. Là, on ne sait pas qui va gagner et c'est aussi probable, très probable qu'au moment où le premier franchit la ligne, on ne sache toujours pas qui va gagner", a expliqué, avant l'arrivée de Dalin, François Gabart, vainqueur de l'édition 2012-2013.

"Ce Vendée est tellement spécial à tellement d'égards !", a lancé également Michel Desjoyeaux, seul double vainqueur du Vendée Globe (2000/2001 et 2008/2009). "Ils n'ont rien à perdre et tout à gagner", relève pour sa part Desjoyeaux, qui précise que les marins ont tous en tête les compensations horaires.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine