Canada: le Parlement veut accorder la citoyenneté au blogueur saoudien Raef Badaoui

Ottawa (AFP) –

Publicité

Les élus du Parlement canadien ont unanimement approuvé mercredi une motion demandant au gouvernement d'accorder la nationalité canadienne au blogueur saoudien Raef Badaoui, emprisonné depuis 2012 et dont la femme et les trois enfants vivent au Canada.

La motion votée par la Chambre des communes demande au ministre de l'Immigration, Marco Mendicino, d'user de son "pouvoir discrétionnaire" pour attribuer la citoyenneté canadienne à Raef Badaoui, conformément à la loi "afin de remédier à une situation particulière et inhabituelle de détresse".

Citoyen saoudien, Raef Badaoui est emprisonné depuis 2012 en raison de commentaires postés sur son blog.

Il a été condamné en novembre 2014 à dix ans de prison et à 1.000 coups de fouet pour "insulte à l'islam". Il avait reçu 50 coups de fouet en janvier 2015 mais les autres séances, qui devaient être hebdomadaires, avaient été suspendues après une vague de protestations dans le monde.

Farouche défenseur de la liberté d'expression, Raef Badaoui avait demandé sur son site internet la fin de l'influence religieuse dans le royaume saoudien, régi par le wahhabisme, version rigoriste de l'islam.

"Maintenant qu’il s’agit d’une demande formelle de la Chambre, Justin Trudeau et le ministre Marco Mendicino doivent agir", a déclaré après le vote Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois (indépendantiste), promoteur du texte.

"Chaque jour compte" pour Raef Badaoui, "alors que sa santé en prison est constamment en danger", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Les relations entre Ottawa et Ryad s'étaient envenimées à l'été 2018 après un appel du gouvernement canadien à la libération de militants saoudiens des droits humains, dont Samar Badaoui, soeur de Raef Badaoui.

La femme et les trois enfants de Raef Badaoui, qui vivent au Québec, ont reçu la citoyenneté canadienne.