Prada Cup: American Magic, de retour après avoir chaviré, déçoit en demi-finale

Auckland (AFP) –

Publicité

L'équipage américain American Magic, victime d'un spectaculaire chavirement il y a deux semaines, a échoué sans surprise face à son adversaire italien Luna Rossa à deux reprises en demi-finale de la Prada Cup vendredi lors de son retour dans la baie d'Auckland.

Le 17 janvier, le monocoque du prestigieux New York Yacht Club (NYYC) avait été renversé par une violente rafale de vent dans le port d'Auckland, le faisant chavirer, occasionnant un trou béant dans la coque et jetant son équipage à l'eau.

Les Américains avaient depuis entamé une course contre la montre afin de réparer au mieux et au plus vite la structure de leur bateau, ainsi que tout le système électronique à bord, pour être prêts à affronter leur concurrent italien vendredi.

Malgré leur détermination, cela n'a pas suffi à dominer Luna Rossa, vainqueur vendredi des deux premières manches de la demi-finale, qui doit se jouer au meilleur des sept.

Si Luna Rossa remporte les deux manches au programme de samedi, le défi italien affrontera ensuite en finale à partir du 13 février l'équipage britannique Ineos Team UK, afin de désigner l'adversaire du Team New Zealand dans la Coupe de l'America, dont les Kiwis sont tenants du titre, du 6 au 21 mars.

"Nous sommes encore dans une phase de reprise de confiance avec le bateau après tout ce qu'il s'est passé. Les garçons ont vraiment fait un travail incroyable rien que pour remettre le navire à l'eau", a raconté le barreur d'American Magic, Dean Barker.

"C'est super d'être retour et nous nous battrons jusqu'à la fin", a-t-il ajouté.

Lors de la première manche, American Magic a brutalement abaissé ses foils, ces appendices latéraux qui permettent à ces géants des mers de s'élever au-dessus des vagues afin de réduire la résistance de l'eau, lors des manœuvres de départ, donnant à Luna Rossa une avance de 18 secondes.

Puis les Italiens ont accentué leur avantage avant d'obtenir la victoire, quand American Magic s'est vu pénaliser pour avoir franchi les limites du parcours à cause de vents violents, qui ont dangereusement fait pencher le bateau au point de craindre qu'il ne chavire à nouveau.

Dans la seconde manche, les Américains ont fait pire, prenant un autre très mauvais départ, et terminant finalement avec deux minutes et 43 secondes de retard sur Luna Rossa.