Top 14: le Racing 92 renverse Montpellier et se relance

Le troisième ligne aile du Racing 92, Louis Dupichot (2e d), ballon en main lors du match de Top 14 à Montpellier, le 29 janvier 2021
Le troisième ligne aile du Racing 92, Louis Dupichot (2e d), ballon en main lors du match de Top 14 à Montpellier, le 29 janvier 2021 Pascal GUYOT AFP
3 mn
Publicité

Montpellier (AFP)

Le Racing 92, freiné par deux défaites à domicile, s'est relancé en renouant avec la victoire (24-22) vendredi à Montpellier, battu pour la 9e fois d'affilée, en ouverture de la 15e journée de Top 14.

Menée jusqu'à deux minutes de la fin, l'équipe de Laurent Travers a pris l'avantage pour la seule occasion de la rencontre grâce à une pénalité du jeune ouvreur Antoine Gibert, sanctionnant la fragilité du pilier américain Titi Lamositele.

Le Racing 92 a repris provisoirement la 3e place du championnat dans la sillage de Toulouse et La Rochelle, dont le match programmé dimanche a été reporté.

L'équipe francilienne s'exporte toujours aussi bien. Les partenaires d'Henry Chavancy ont obtenu leur 6e succès à l'extérieur pour compenser leurs récurrents faux-pas à l'Arena, notamment ceux récents face à Toulon et Bordeaux-Bègles.

Montpellier (13e), lui, n'en finit plus de perdre. Il enchaîne une septième défaite en championnat, la 9e toutes compétitions confondues. Il s'inquiète un peu plus pour son maintien en Top 14.

Le nouvel entraîneur Philippe Saint-André, qui a succédé à Xavier Garbajosa, paraît impuissant pour redresser la barre du MHR, double finaliste du championnat (2011 et 2018).

Cruel scénario pour le MHR. Montpellier, encore une fois trop indiscipliné, a mené jusqu'à la 78e minute où il a été sanctionné coup sur coup sur sa propre introduction en mêlée.

Pourtant avec beaucoup de courage, il a limité les dégâts lors de la première période grâce à l'efficacité de ses buteurs Henry Immelman et surtout Benoît Paillaugue, replacé à l'ouverture. Il a préservé une petite longueur d'avance à la pause (12-11).

Montpellier, solidaire, a longtemps résisté au Racing qui a imposé un énorme défi physique à la défense héraultaise et trouvé la faille à cinq minutes de la mi-temps (35) grâce à l'ailier Louis Dupichot.

L'équpe de PSA s'est donné de l'air en marquant son premier essai par son ailier Gabriel Ngndebe (53e), mais n'a pas réussi à maintenir son avance de huit points. En effet, le Racing est revenu à un point grâce à un essai du jeune centre Olivier Klemenczak avant d'ajouter une décisive dernière pénalité.