Top 14: un choc sans Bleus, le Racing sous pression

Toulouse (AFP) –

Publicité

Le choc au sommet du Top 14 entre le leader, le Stade toulousain, et son dauphin La Rochelle aura un peu moins de saveur sans la majorité des internationaux français, dimanche en clôture d'une 15e journée qu'ouvriront vendredi Montpellier et le Racing 92, deux équipes en difficulté à des degrés divers.

. La Rochelle - Toulouse, première place en jeu

L'affiche est alléchante sur le papier entre deux des meilleures attaques du championnat, actuellement en pleine bourre. Mais plusieurs cadres, retenus en équipe de France pour le Tournoi des six nations, manqueront à l'appel de part et d'autre. Les Toulousains François Cros et Selevasio Tolofua ont toutefois été libérés par l'encadrement des Bleus et sont disponibles.

Mais le champion de France 2019 devra composer aussi avec les blessures de Romain Ntamack et Thomas Ramos. Alors, comme il en a l'habitude en période de doublons, l'Australien Zack Holmes dépannera en leur absence à l'ouverture face à son ancien club, dont il garde de "bons souvenirs".

"Il est toujours difficile de jouer à La Rochelle", prévient-il en connaissance de cause. "Je pensais qu'ils auraient un peu plus de mal sans public, mais ce n'est pas le cas. Ce sera agréable de retrouver le stade Marcel-Deflandre".

. Le Racing à la relance

C'est un duel de souffreteux qui lancera vendredi cette 15e journée, entre un Racing 92 battu deux fois de suite à domicile (par Toulon et Bordeaux-Bègles) et un MHR au fond du trou après six revers consécutifs en championnat.

"On va chez une équipe qui a encore plus la pression que nous", a résumé cette semaine en conférence de presse le deuxième ligne francilien Boris Palu. "On préfère être à notre place qu'à la leur en ce moment".

"Il n'y a pas péril en la demeure, mais il faut rester vigilant", a insisté son entraîneur de la défense Dimitri Szarzewski, sans vouloir pour autant "tomber dans la sinistrose".

Là aussi, de nombreux internationaux feront défaut des deux côtés.

. Clermont - UBB, comme on se retrouve

Leur match nul (16-16) il y a deux semaines à Chaban-Delmas, en match en retard de la 4e journée, avait laissé un goût amer aux Girondins.

Séparés d'un seul point au classement (mais avec un match en moins pour l'UBB), les deux candidats au top 6 se retrouvent cette fois en Auvergne où les Clermontois, après une série inhabituelle de trois défaites dans leur antre toutes compétitions confondues, ont corrigé le tir en écrasant Castres (59-19) le week-end dernier.

Bordeaux-Bègles reste aussi sur une victoire probante sur la pelouse synthétique du Racing (33-32), mais les hommes de Christophe Urios seront privés de leur maître à jouer Matthieu Jalibert, en stage à Nice avec le XV de France.

. Les autres matches

En embuscade derrière le duo de tête, Toulon a l'occasion de s'en rapprocher en cas de succès à Brive. Les Corréziens, dans une bonne dynamique, ne devraient cependant pas nourrir de complexes maintenant que leur maintien semble en bonne voie.

Lyon et le Stade français font face de leur côté à une situation similaire: ils sont dans l'obligation de l'emporter à domicile, face à Pau et Castres respectivement, afin de ne pas laisser filer le train de la phase finale.

Enfin, Agen ne battra pas, du moins pas tout de suite, le triste record de 15 défaites consécutives en Top 14 détenu par Perpignan depuis son chemin de croix de la saison 2018/19. Son match de bas de tableau contre Bayonne a été reporté en raison de cas positifs au Covid-19 au sein de son effectif.

Ce report n'arrange pas les affaires de l'Aviron, qui comptait déjà deux matches en retard et avait besoin de se rassurer après avoir coulé à La Rochelle (40-3) la semaine passée.