NBA: Utah et Philadelphie gardent la tête, les Clippers et les Nets suivent

Los Angeles (AFP) –

Publicité

Utah et Philadelphie, respectivement vainqueurs de Dallas et à Minnesota, ont conforté leur domination dans les conférences Ouest et Est, vendredi en NBA, les Clippers et Brooklyn l'ayant également emporté à Orlando et Oklahoma City, mais pas Milwaukee à la Nouvelle-Orléans.

Et de 11 victoires d'affilée pour la franchise de Salt Lake City (15-4), qui s'est aisément imposée (120-101) contre des Mavericks bien ternes, à l'exception de Luka Doncic (25 pts, 7 passes, 6 rbds).

Sans Donovan Mitchell (protocole commotion cérébrale), Bojan Bogdanovic a été la locomotive de Utah avec 32 points alimentés par un 7/11 à longue distance. Joe Ingles n'a lui mis que deux tirs à trois points mais, avec 846 au total en 493 matches, il a battu le record de la franchise longtemps détenu par le légendaire John Stockton.

Rudy Gobert a encore été dominant à l'intérieur (17 points, 12 rebonds).

Juste derrière le Jazz, suivent les Clippers (15-5) faciles vainqueurs sur le parquet du Magic (116-90), dans le sillage de leurs deux stars Paul George et Kawhi Leonard, de retour après avoir observé une courte quarantaine le temps d'une enquête de traçabilité liée au coronavirus.

Le premier a réussi 26 points (9 rbds, 5 passes) et le second 24 points. Un conséquent apport pour leur équipe qui a en outre très bien défendu, contenant le redoutable Nikola Vucevic à 10 points.

- Popovich vacciné et content -

Dans le duel entre "Frenchies", Evan Fournier a aussi peiné en attaque (8 pts), tandis que Nicolas Batum a retrouvé son rôle de l'ombre (3 pts, 4 rbds, 3 passes) 24 heures après s'être mis dans les "sunlights" (18 pts) à Miami.

Toujours à l'Ouest, San Antonio, sans faire de bruit, pointe son nez dans les hauteurs, partageant désormais le 4e rang avec sa victime du soir, Denver (119-109).

Une troisième victoire consécutive qui s'est concrétisée dans le dernier quart-temps, enlevé 32-23. DeMar DeRozan (30 pts, 10 passes) et Dejounte Murray (26 pts) ont été déterminants pour des Spurs combatifs, qui ont eu fort à faire face à Nikola Jokic (35 pts, 10 rbds, 5 passes).

"J'ai aimé ce que j'ai vu. Les gars ont fait du bon travail. Denver est l'une des équipes les plus difficiles à jouer. Elle est constante soir après soir, mais nous avons su montrer du caractère, de l'agressivité et une bonne activité", s'est félicité l'entraîneur vétéran Gregg Popovich, 72 ans, qui s'est récemment fait vacciner contre le Covid-19.

A l'Est, Philadelphie, qui restait sur un succès serré contre les Lakers, a enchaîné avec un deuxième bien plus aisé chez les Timberwolves (118-94).

- Brooklyn en réussite -

La star Joel Embiid a encore sorti une grosse performance avec 37 points (11 rbds). Il aurait pu être le MVP du soir, mais la pépite d'Atlanta Trae Young a fait mieux (41 pts) lors de la victoire des Hawks à Washington (116-100).

Le Camerounais peut se consoler, ses 76ers (14-6) sont plus que jamais leaders à l'Est, désormais suivis par Brooklyn.

Les Nets, devenus grands favoris pour le titre (avec les Lakers) depuis deux semaines que James Harden les a rejoints, ont fait une démonstration offensive chez le Thunder (147-125), sans même s'appuyer sur leur "Big 3", Kevin Durant ayant été ménagé.

Derrière "The Beard" (le barbu), auteur d'un triple-double (25 points, 11 passes, 10 rebonds), et Kyrie Irving, également 25 unités (7 passes), sept joueurs ont fini entre 10 et 20 points, pour une réussite remarquable aux tirs de 57%.

Timothé Luwawu-Cabarrot a ainsi contribué avec 13 points (5 rbds), mais le Français qui s'est encore plus distingué sur ce match a été le meneur d'en face, Théo Maledon, encore titularisé et qui a réussi une superbe performance (24 pts, 6/6 derrière l'arc).

Enfin, la mauvaise opération du soir est au passif des Bucks (3e), battus chez les Pelicans (131-126). Ils ont payé chèrement leur entame catastrophique (23 points de retard à la pause), malgré le sursaut tardif initié par Giannis Antetokounmpo (38 pts, 11 rbds).