Angleterre: première victoire du Chelsea de Tuchel

Londres (AFP) –

Publicité

En battant la coriace équipe de Burnley (2-0), dimanche, pour la 21e journée de Premier League, Chelsea a enregistré son premier succès de l'ère Thomas Tuchel qui lui permet de rester dans le sillage des places européennes.

Avec 33 points, les Blues (7e), reviennent provisoirement à 6 longueurs du podium, même si Leicester, 3e, doit encore recevoir Leeds dans l'après-midi.

Pour Burnley, qui restait sur trois succès toutes compétitions confondues, dont un, sensationnel, à Liverpool (1-0), c'est un coup d'arrêt, même si ses 8 points d'avance sur la zone rouge restent un matelas intéressant.

Pour son deuxième match aux commandes, Tuchel a procédé à 4 changements par rapport au onze qui avait été tenu en respect par Wolverhampton (0-0) mercredi, avec l'intégration de Timo Werner, Marcos Alonso, Tammy Abraham et Mason Mount au coup d'envoi.

Le système à trois centraux avec deux pistons sur les côtés a confirmé sa solidité défensive.

Ni les Wolves ni les Clarets ne sont des foudres de guerre offensivement, mais Burnley n'a même pas réussi à placer un tir de tout le match.

Et offensivement, les Londoniens ont, cette fois, trouvé le chemin des filets grâce à des joueurs relancés par Tuchel.

Le premier but est venu d'un contre rapidement mené et suivi par César Azpilicueta, parti de son poste de défenseur central pour être à la réception d'une passe intelligente de Callum Hudson-Odoï.

L'ancien marseillais, qui joue actuellement sous les ordres de son 8e entraîneur différent depuis son arrivée à Chelsea en 2012, a placé une frappe puissante et hors de portée de Nick Pope (1-0, 40e).

Le second but, superbe, a été l'oeuvre de Marcos Alonso, qui n'avait plus été titulaire depuis la 3e journée, et qui a enchaîné contrôle de la poitrine, de la cuisse et une reprise de volée au coin des six mètres (2-0, 84e).

Beaucoup de signaux positifs pour l'ancien entraîneur du Paris SG, même si le manque de tranchant de Timo Werner dans ses tentatives (15e, 37e, 52e) reste un sujet d'inquiétude.